Pages

Bienvenue au Blog du Chalet - Espace des étudiants en médecine -
News Algerie-Chalet: Juillet: Changement de la date du week-end en Algérie du Jeudi-Vendredi au Vendredi-Samedi prévu à partir du 14 août prochain. (18 Mai): Les programmes des contrôles vient d’être établie pour la 4eme année de la faculté de médecine de Constantine, qui va faire : un control de Neuro le 18 juin, un contrôle de Pneumo le 28 juin, et un contrôle d’Infectieux le 4 juillet. | La grève des hospitalo-universitaires s'est soldée ce 16 mai officiellement après un accord avec le 1er ministre Ahmed Ouyahia. le déroulement des contrôles est en cours d'études mais en aucun cas l'année ne sera prolongée comme annoncée ces derniers jours. (Debut Mai): Des rumeurs circulent que la grève des facultés de médecine en Algérie qui dure depuis avril, et qui consiste à ne pas faire les contrôles et les examens va être terminée le 17 mai 2009 prochain. (Avril): La grève sur les contrôles continue jusqu'au 13 Mai 2009 avant qu'ils ne prennent une nouvelle décision. (Mars): C'est le début des vacances du printemps et exactement le 21 mars. On dirait que tout est bien calculé. A noter une grève ambigüe le 21-22-23 mars aux hôpitaux qui risque de se renouveler chaque 3 premiers jours des semaines prochaines et qui concernera que les examens et non pas les études. (Fevrier): Tout à l'air de bien marcher, surtout apres avoir passé plusieurs examens et l'annualtion de la greve presumée.(Decembre): Apres les vancances du Aid Al-Adha qui ont pris une semaine, voilà une greve des medecins universitaires qui va prolonger l'incativité d'une autre semaine, jusqu'aux vacances d'hivers! (Novembre): Lors du dernier concours de résidanat et les examens des autres années, la direction a utilisé un appareil de brouillage du champ des téléphones portables.
Medecine News: (Octobre 2011): L'Afssaps révise la balance risque-bénéfice des médicaments de la famille du métoclopramide; Désormais: L'usage du Primpéran est déconseillé chez les moins de 18 ans. (Octobre 2010): Google surveille la progression de la « grippe A » par la mesure de la tendance des recherches effectuer sur son moteur de recherche ; selon Google, plus les gens sont malades, plus ils cherchent à s'informer sur le WEB, et ce, en utilisant des mots-clés bien spécifiques, le résultat de surveillance de la grippe chez Google est disponible sur cette adresse: http://www.google.org/flutrends/intl/fr/. (25 juin 2009): L’Agence européenne du médicament (EMEA), a décidé que L’opiacé dextropropoxyphène (DXP), retrouvé dans le médicament Di-Antalvic ® en association avec le paracétamol pour le traitement symptomatique des affections douloureuses d'intensité modérée à intense, sera bientôt interdit et progressivement retiré du marché européen! Et pour cause sa haute toxicité. En effet la dose thérapeutique est très proche de la dose toxique ce qui a engendré beaucoup d’accidents mortels et de suicides. (11 juin 2009): L’OMS déclare la grippe A(H1N1) ou anciennement "grippe porcine" comme une pandémie! c'est le niveau 6 maximal. (Avril): l'OMS déclare l'urgence devant la multiplication des cas de grippe procine au Mexique qui a était ravagé: 20 personnes sont déjà mortes et prés de 1000 personnes sont sous la surveillance. Plusieurs cas suspects se multiplient aussi au canada, aux USA, et en Europe qui ont d'ailleurs déclaré l'alerte. La grippe porcine est une infection virale hautement contagieuse des porcs due à un orthomyxovirus: Le virus influenza porcin (SIV), avec le type : A et souvent le sous-type H1N1 ou H3N2. Les virus de la grippe humaine et celui du porc ont une origine commune, et des échanges entre les deux espèces s’effectuent régulièrement. La directrice générale de l'OMS dit que: "le virus a un potentiel pandémique! et la situation est imprévisible!". La nouvelle mutation donne au virus de la grippe porcine le pouvoir virulent homme-homme. Un éventuelle vaccin est possible dans les prochains jours.

Les articles qui figurent dans ce blog son écris par moi-même. «Copier-Coller» le contenu de ce blog sur autres sites internet sans mon consentement est un vol! jeudi 13 janvier 2000

LE CANCER DU COL UTÉRIN

Liens sponsorisés

LE CANCER DU COL UTÉRIN

I-INTRODUCTION : Le cancer du col "CDC" est un fléau touchant les pays en voie de développement, il occupe la 2e place après le cancer du sein.

II-ÉPIDÉMIOLOGIE :

Le CDC survient sur des lésions préexistantes (infectieuses, dysplasique ou traumatiques)

Ce sont les infections, surtout virales qui favorisent la genèse du cancer du col. Les facteurs de risque sont 1-Les antécédents d'infections virales:

a-Les HPV (Human papillomavirus): Associé au cancer du col dans 80% des cas, c'est un virus à ADN, sexuellement transmissible avec 2 pic (entre 20 et 24 ans et entre 40 et 45 ans), comprenant plus de 80 sous-groupes "s/g" (à faible risque: s/g 6, 11, 42 et 43, à risque intermédiaire: s/g 33, 35 et 51, à haut risque: s/g 15, 16, 18 et 45) et responsable de condylome, ou verrue génitale très contagieuse (due à "HPV" 6 et 11.) et devant obligatoirement être traitée par électrocoagulation au laser.

b-Le HVS2 (virus herpès simplex type 2.)

c-Les papovea virus (condylomatose à risque élevé.)

2-Les antécédents dysplasiques: Représentent le lit du cancer du col. Ce sont des lésions acquises et asymptomatiques associant des anomalies de maturation, de dédifférenciation et de multiplication du tissu épithélial. Elles sont classées en Cervical Intra-épithélial Néoplasique "CIN"1, 2 et 3.

3-La précocité du 1er rapport sexuel (avant l'age de 17 ans = risque infectieux important.) 4-L'hygiène génitale défectueuse (mauvaise hygiène = infections chronique = lésions chroniques.) 5-La multiplicité des partenaires (au-delà de 3 partenaires = risque infectieux x15) 6-La profession itinérante du mari (risque d'infections ailleurs.) 7-La multiparité (risque d'infection et de traumatisme.) 8-Le niveau socioéconomique précaire (pauvreté = hygiène précaire et multiparité.) 9-La contraception hormonale à long terme (induit des lésion dysplasiques = lit du cancer du col.) 10-Le tabagisme (rarement en cause, de part son rôle immunosuppresseur et interférant dans le métabolisme de la vitamine A. Tabac + HPV

= risque de dysplasie = risque de CDC.)

11-Le sperme (selon certains auteurs: action mutagène de l'ADN des spermatozoïdes = modifications des cellules indifférenciées)

12-Les facteurs génétiques: Possibilité d'un facteur familial. Par ailleurs, le risque de CDC est plus important dans le groupe

sanguin A.

III-DÉPISTAGE : Evaluation des facteurs de risque. Frottis cervico-vaginal rigoureux pour étude cytologique, confirmé plus tard par biopsie (à visée thérapeutique.) Colposcopie, réalisée en 3 temps a-Examen du col sans préparation. b-Test à l'acide acétique à 2%. c-Test de Schiller (au lugol.) Biopsie

LA CYTOLOGIE ALERTE, LA COLPOSCOPIE LOCALISE ET LA BIOPSIE CONFIRME ET TRANCHE.

Dosage des marqueurs tumoraux: SCC (Squamous Cell Carcinome) et ACE (Antigène Carcino-Embryonaire) dont la sensibilité est de l'ordre de 1/3.

IV-LES CANCERS DU COL UTÉRIN : A-LES TUMEURS ÉPITHÉLIALES: Représentent plus de 99% des CDC. n LE CARCINOME IN SITU (ÉPITHÉLIOMA INTRA-ÉPITHÉLIAL): ™ Clinique: Asymptomatique, découvert fortuitement lors d'une consultation ou d'un examen systématique de routine chez

une ♀ en période d'activité génitale (intérêt de faire au moins 1 frottis cervico-vaginal chaque 3 ans chez la ♀ mariée.) Macroscopie: Normale (lésions infra-macroscopiques.) Histologie: Identique à celle du cancer invasif avec cependant quelques particularités

1-Situation: Au niveau de l'épithélium. 2-Limites: En profondeur, la membrane basale qui reste infranchissable, continue et non-rompue. Latéralement par des limites nettes "en coup de hache". 3-Localisation: Au niveau de l'épithélium malpighien de surface de l'exocol, au niveau de l'épithélium cylindrique

(glandulaire) de l'endocol ou au niveau de la jonction entre endo et exocol (zone sensible et fragile de dédifférenciation.) 4-La prolifération épithéliale présente une désorganisation de l'architecture des assises cellulaires. 5-Les anomalies cytonucléaires sont présentes. Le carcinome in situ est le plus souvent peu différentié et peu mature.

Evolution: En l'absence de traitement, le carcinome devient en quelques années invasif. Alors que diagnostiqué et traité tôt, la guérison est obtenue avec une récidive de 10% (chirurgie mal-faite ou carcinome multifocal.)

o LE CARCINOME ÉPIDERMOÏDE INVASIF: ™ Clinique: Les formes évoluées peuvent se traduire par

1-Des métrorragies. 2-Des saignement post-coïtaux. ™ Macroscopie: La tumeur peu se présenter sous forme

Toute tumeur va essayer de reproduire le tissu dont elle est issue!

1-De choux-fleur.

2-De tumeur exophytique.

3-De tumeur ulcérée.

4-De tumeur infiltrante.

1-La tumeur peut être très bien différentié, bien différentié, moyennement différentiée, peu ou pas différentiée. 2-Si la tumeur est bien différentiée = présence de globes cornés de maturation (kératine.)

3-La prolifération épithéliale se dispose en plages, massifs, cordons ou cellules indépendantes.

4-Les anomalies cytonucléaires et mitotiques sont importantes.

5-Le stroma Fibreux et infiltré d'éléments inflammatoires polymorphes avec parfois des remaniement nécrotiques et hémorragiques. ™ Evolution: Après diagnostic précoce et traitement correct, la survie est de 20 à 30 ans. Tout retard du diagnostic compromet le pronostic vital.

p L'ADÉNOCARCINOME: ™ Introduction: Il est moins fréquent que le Kc épidermoïde (5 à 6% des Kc.) ™ Macroscopie: Identique à celle du cancer épidermoïde. ™ Histologie: (Epithélium glandulaire)

1-Si le cancer est bien différentié = production de tubes glandulaires avec lumière et sécrétion.

2-Si le cancer est moyennement différentié = production de tubes glandulaires avec lumière réduite ou virtuelle (absente.)

3-Si cancer peu différentié = pas de production.

4-Localisation: Au niveau de la jonction endocol-exocol ou au niveau des tubes glandulaires.

5-Ce cancer pose le problème de diagnostic différentiel avec l'hyperplasie glandulaire de l'endocol.

6-Il pose également le problème de l'origine, primitive du col ou métastase d'un organe glandulaire (sein, estomac, côlon.) Il faut procéder par élimination.

B-LES TUMEURS NON-ÉPITHÉLIALES: n LE LÉIOMYOSARCOME: C'est une tumeur rare, survenant entre 30 et 60 ans.

o LE RHABDOMYOSARCOME: C'est une tumeur maligne des rhabdomyoblastes, touchant surtout la jeune fille. p LE MÉLANOME MALIN. q LES TUMEURS SECONDAIRES:

 Envahissement par une tumeur du voisinage (rectum, vessie et endomètre.)  Métastase d'un cancer éloigné (sein, rein et estomac.)

V-EXTENSION DU CANCER DU COL:
A-EXTENSION LOCO-RÉGIONALE:
1-Le massif cervical.2-Le vagin.
3-Les paramètres.4-La vessie.
B-EXTENSION A DISTANCE:

1-Par voie lymphatique: Le cancer du col est un cancer lymphophile.

2-Par voie sanguine.

0 comments :

Laisser un commentaire

Vous aimez, vous n'aimez pas ! Votre avis? Un point de vu? Une correction ou un ajout. Une contribution ou une proposition.. Vous êtes les bienvenus à vous exprimer librement. Vous avez à votre portée des simleys ;) Pour revenir à la page principale: cliquez ici: http://mehdi-mehdy.blogspot.com

Blog Du Chalet ;-) Headlines !

Blog Du Chalet & Des Chalistes ;-)

Derniers Commentaires