Pages

Bienvenue au Blog du Chalet - Espace des étudiants en médecine -
News Algerie-Chalet: Juillet: Changement de la date du week-end en Algérie du Jeudi-Vendredi au Vendredi-Samedi prévu à partir du 14 août prochain. (18 Mai): Les programmes des contrôles vient d’être établie pour la 4eme année de la faculté de médecine de Constantine, qui va faire : un control de Neuro le 18 juin, un contrôle de Pneumo le 28 juin, et un contrôle d’Infectieux le 4 juillet. | La grève des hospitalo-universitaires s'est soldée ce 16 mai officiellement après un accord avec le 1er ministre Ahmed Ouyahia. le déroulement des contrôles est en cours d'études mais en aucun cas l'année ne sera prolongée comme annoncée ces derniers jours. (Debut Mai): Des rumeurs circulent que la grève des facultés de médecine en Algérie qui dure depuis avril, et qui consiste à ne pas faire les contrôles et les examens va être terminée le 17 mai 2009 prochain. (Avril): La grève sur les contrôles continue jusqu'au 13 Mai 2009 avant qu'ils ne prennent une nouvelle décision. (Mars): C'est le début des vacances du printemps et exactement le 21 mars. On dirait que tout est bien calculé. A noter une grève ambigüe le 21-22-23 mars aux hôpitaux qui risque de se renouveler chaque 3 premiers jours des semaines prochaines et qui concernera que les examens et non pas les études. (Fevrier): Tout à l'air de bien marcher, surtout apres avoir passé plusieurs examens et l'annualtion de la greve presumée.(Decembre): Apres les vancances du Aid Al-Adha qui ont pris une semaine, voilà une greve des medecins universitaires qui va prolonger l'incativité d'une autre semaine, jusqu'aux vacances d'hivers! (Novembre): Lors du dernier concours de résidanat et les examens des autres années, la direction a utilisé un appareil de brouillage du champ des téléphones portables.
Medecine News: (Octobre 2011): L'Afssaps révise la balance risque-bénéfice des médicaments de la famille du métoclopramide; Désormais: L'usage du Primpéran est déconseillé chez les moins de 18 ans. (Octobre 2010): Google surveille la progression de la « grippe A » par la mesure de la tendance des recherches effectuer sur son moteur de recherche ; selon Google, plus les gens sont malades, plus ils cherchent à s'informer sur le WEB, et ce, en utilisant des mots-clés bien spécifiques, le résultat de surveillance de la grippe chez Google est disponible sur cette adresse: http://www.google.org/flutrends/intl/fr/. (25 juin 2009): L’Agence européenne du médicament (EMEA), a décidé que L’opiacé dextropropoxyphène (DXP), retrouvé dans le médicament Di-Antalvic ® en association avec le paracétamol pour le traitement symptomatique des affections douloureuses d'intensité modérée à intense, sera bientôt interdit et progressivement retiré du marché européen! Et pour cause sa haute toxicité. En effet la dose thérapeutique est très proche de la dose toxique ce qui a engendré beaucoup d’accidents mortels et de suicides. (11 juin 2009): L’OMS déclare la grippe A(H1N1) ou anciennement "grippe porcine" comme une pandémie! c'est le niveau 6 maximal. (Avril): l'OMS déclare l'urgence devant la multiplication des cas de grippe procine au Mexique qui a était ravagé: 20 personnes sont déjà mortes et prés de 1000 personnes sont sous la surveillance. Plusieurs cas suspects se multiplient aussi au canada, aux USA, et en Europe qui ont d'ailleurs déclaré l'alerte. La grippe porcine est une infection virale hautement contagieuse des porcs due à un orthomyxovirus: Le virus influenza porcin (SIV), avec le type : A et souvent le sous-type H1N1 ou H3N2. Les virus de la grippe humaine et celui du porc ont une origine commune, et des échanges entre les deux espèces s’effectuent régulièrement. La directrice générale de l'OMS dit que: "le virus a un potentiel pandémique! et la situation est imprévisible!". La nouvelle mutation donne au virus de la grippe porcine le pouvoir virulent homme-homme. Un éventuelle vaccin est possible dans les prochains jours.

Les articles qui figurent dans ce blog son écris par moi-même. «Copier-Coller» le contenu de ce blog sur autres sites internet sans mon consentement est un vol! dimanche 9 janvier 2000

SYNDROMES HEMORRAGIQUES ENFANT

Liens sponsorisés

LES SYNDROMES HEMORRAGIQUES

I-INTRODUCTION :

Devant tout enfant qui saigne, il faut 
-Apprécier les pertes sanguines pour les compenser. 
-Faire une exploration de l'hémostase basée sur les données anamnéstiques, cliniques et biologiques. 

Il peut s'agir d'un trouble de l'hémostase ou d'une coagulopathie.

II-DIAGNOSTIC CLINIQUE :

A. Circonstances de découverte: Soit devant

  • Un saignement cutané (pétéchies, ecchymoses.) • Un saignement muqueux(épistaxis, gingivorragie.)

  • Un saignement viscéral (hématémèse, hématurie.)

B. Interrogatoire: Recherche

  1. o Les antécédents personnels: -Début du syndrome hémorragique. -Caractère spontané ou provoqué. -Notion de prise médicamenteuse (AINS, anticoagulants.) -Suivie d'une insuffisance hépatique et/ou rénale.

  2. oLes antécédents familiaux: Recherche les cas similaires dans la fratrie.

  3. Examen clinique: Retrouve 
    1-Un syndrome hémorragique localisé ou diffus et précise sa topographie. 

Recherche également 
2-Une splénomégalie. 3-Une hépatomégalie. 4-Des adénopathies.
5-Un ictère. 6-Une pâleur cutanéo-muqueuse. 7-Un eczéma. 
8-Des bulles hémorragiques de la face interne des joues. 

III-DIAGNOSTIC PARACLIINQUE :

A. Bilan standard: Inclut 
™ Un groupage Rh. ™ Une FNS.
™ Un frottis sanguin. 

B. Exploration de l'hémostase primaire: Inclut ™ Un temps de saignement (norm de 3 mn) ™ Un taux de plaquettes (norm de 200.000 à 400.000/mm3™ Une étude de l'adhésivité et de l'agrégabilité plaquettaire. ™ Une étude de la rétraction du caillot. ™ Un myélogramme: En cas de thrombopénie.

C. Exploration de la coagulation
™ Un temps de coagulation (norm de 6 à 8 mn) ™ Un temps d'Howel (norm de 2 à 2 mn 30 sec)
™ Un temps de céphaline activée "voie endogène" (norm de 40 à 70 sec)
™ Un temps de Quincke "voie exogène" (norm de 12 à 14 sec) ™ Un dosage des facteurs VIII et IX

D. Exploration de la fibrinolyse: Inclut 
™ Un taux de fibrinogène. ™ Un taux des PDF. 

E. Autres
™ Test de Coombs. ™ Bilan rénal et hépatique.

IV-DIAGNOSTIC ETIOLOGIQUE : A-LES ANOMALIES DE L'HEMOSTASE PRIMAIRE:

1-LES THROMBOPENIES: Très fréquentes chez l'enfant chez qui on distingue 
n THROMBOPENIES D'ORIGINE CENTRALE: Où la moelle est pauvre en mégacaryocytes. 

™ Thrombopénies acquises: Soit par

” Infiltration médullaire (leucémies, métastase de neuroblastome.)

” Aplasie médullaire (toxique, médicamenteuse, infectieuse, idiopathies.) La FNS révèle une pancytopénie.

™ Thrombopénies constitutionnelles: Rares, notamment

” Amégacaryocytose congénitale (associant syndrome malformatif et aplasie radiale.)

” Syndrome de Wiskott – Aldrich (maladie héréditaire liée à l'X associant thrombopénie sévère, déficit immunitaire et eczéma.)

THROMBOPENIES D'ORIGINE PERIPHERIQUE:

™ Thrombopénies non-immunologiques: Secondaires à

” Hypersplénisme (splénomégalie à l'examen.)

” Infections (virales, bactériennes ou parasitaires.)

” CIVD.

” Syndrome hémolytique et urémique (associe insuffisance rénale aiguë, thrombopénie, anémie hémolytique et schyzocytose.)

™ Thrombopénies immunologiques: Surtout 
” Médicamenteuses (Sulfamides, Digoxine, Dépakine*, etc.)
” Affections auto-immunes (LED.)
” Purpuras allergiques
” Purpura thrombopénique idiopathique
: Apparaît entre 2 et 5 ans, c'est un diagnostic d'élimination

Clinique: Retrouve un début brutal, précédé dans 50% des cas d'une virose, c'est un purpura essentiellement pétéchial avec épistaxis (30% des cas) et hémorragies rétiniennes au fond d'œil. Biologie: Retrouve

- Une thrombopénie (<>3avec anémie (si hémorragie importante.)

-Ponction de la moelle, indispensable, riche en mégacaryocytes. -Test de Coombs plaquettaire + (Ac antiplaquettes.) Evolution: Se fait dans 90% des cas aigus vers la guérison (avec ou sans traitement) et dans 10% des cas vers le passage à la chronicité(définie par une thrombopénie ≤ 100.000/mm3 après 6 mois d'évolution.)Traitement de la forme aiguë:

  • Abstention thérapeutique si thrombopénie < 30.000
  • Réduction de l'activité physique.
  • Contre-indication des injections IM et des AINS.
  • Transfusion de plaquette à 2 U/10 kg de poids.
  • Perfusion de γ globulines.
  • Corticoïdes à 2 mg/kg/jr à diminuer progressivement pour une durée de traitement de 3 semaines. Traitement de la forme chronique:
  • Examen isotopique pour préciser le lieu de séquestration.
  • Si thrombopénie sévère chez l'enfant de plus de 5 ans, splénectomie réalisé 12 mois après échec du traitement avec vaccination antipneumococcique. 9 Si thrombopénie modérée, abstention thérapeutique et surveillance.

2-LES THROMBOPATHIES: Rares. n THROMBOPATHIES CONSTITUTIONNELLES: Notamment ™ Thrombasthénie de Glanzman: C'est un purpura débutant dès la petite enfance.

Biologie: Révèle 
-Un taux de plaquette normal.
-Une diminution de l'adhésivité et de l'agrégabilité plaquettaire. 

™ Maladie de Bernard Soulier: C'est une maladie héréditaire autosomique récessive avec hémorragies dès la 1er année. Biologie: Révèle -Des plaquettes de grande taille. -Une diminution de l'adhésivité et de l'agrégabilité plaquettaire.

o THROMBOPATHIES ACQUISES: Secondaires à 
™ Insuffisance rénale
™ Insuffisance hépatique
™ Prise médicamenteuse (Aspirine et autres AINS.)

p MALADIE DE WILLBRAND: C'est une maladie héréditaire autosomique dominante avec hémorragies cutanéo-muqueuses Biologie: Révèle -Des anomalies de l'hémostase primaire avec un temps de saignement allongé. -Des anomalies de la fonction plaquettaire. -Des anomalies de coagulation par déficit qualitatif et quantitatif en complexe VIII -Une diminution de l'agrégation plaquettaire. -Un allongement du temps d'Howel et de céphaline activée.

3-LES PURPURAS VASCULAIRES: L'apanage de l'enfant avec atteinte de la paroi vasculaire et taux et fonction plaquettaires corrects. n PURPURA RHUMATOÏDE:

Clinique: Donne des signes cutanés de type pétéchies en gants et en chaussette, des signes articulaires de type arthralgies ou arthrites et des signes digestifs de type douleurs abdominales et parfois vomissements.

Biologie: Révèle 
-Un taux de plaquettes normal.
-Une chimie des urines à la recherche de sang et de protéines avec IgA élevée. 
-Un bilan rénal avec protéinurie des 24Hrs

Complications:

  • Digestives (invagination intestinale aiguë et hémorragies digestives.) • Génitales(orchite.)

  • Rénales (syndrome néphrotique, d'où l'intérêt de la ponction/biopsie rénale.)
    Pronostic: Dépend de l'atteinte rénale
    Traitement: Pas de traitement 

9 Corticoïde en cas d'atteinte testiculaire, rénale et abdominale après élimination d'une urgence chirurgicale.

o PURPURA INFECTIEUX: C'est le purpura fulminans à méningocoque.

B-LES COAGULOPATHIES:

1) COAGULOPATHIES CONSTITUTIONNELLES: n HEMOPHILIE A ET B: L'hémophilie A représente 80% de l'ensemble, c'est une maladie récessive liée au sexe. Clinique: Dépend du taux du facteur. Elle est majeure si <>

dominée par les hémarthroses (avec douleur, chaleur et tuméfaction articulaire et limitation des mouvements) et les hématomes (du planché buccal = tableau d'asphyxie aiguë, du psoas droit = Tableau d'appendicite aiguë, de la loge antérieure de l'avant-bras = syndrome de Walkman, de la loge postérieure du bras = paralysie radiale.) L'hémorragie cérébro-méningée engage le pronostic vital.

Biologie: Révèle 
-Un temps de saignement normal. 
-Un temps d'Howel et de céphaline activée allongé. 
-Dosage des facteurs VIII et IX

Complications:

• Arthropathie chronique. Traitement: Il est substitutif 9 Perfusion de facteur VIII, à 10 – 30 U/kg 9 Etablissement de la carte d'hémophile avec groupe sanguin, type d'hémophilie et proscription des injections IM, des salicylés et des AINS.

9 Traitement de l'arthropathie chronique par Corticoïdes avec kinésithérapie, sinon, traitement orthopédique. 9 Conseil génétique et dépistage anténatal avec dosage des facteurs VIII et IX dans le sang fœtal.

DEFICIT DES AUTRES FACTEURS: Rares.

2) COAGULOPATHIES ACQUISES: Par déficit en complexe prothrombinique. nINSUFFISANCE HEPATO-CELLULAIRE (CIRRHOSE, HEPATITE.)

AVITAMINOSE K (DEFICIT EN FACTEURS VITAMINE K – DEPENDANTS II, VII, X.)
SYNDROME DE MALABSORPTION
OBSTRUCTION DES VOIES BILIAIRES
CARENCE D'APPORT (DENUTRITION, MALADIES HEMORRAGIQUES DU NOUVEAU-NE.)

Biologie: Révèl
-Un temps de Quincke allongé.
-Un TP très bas. 
-Un taux de facteurs II, V, VII et X diminué. 

Traitement
9 Vitamine K. 9 Transfusion.
9 Fraction BPSP si hémorragies importantes. 


0 comments :

Laisser un commentaire

Vous aimez, vous n'aimez pas ! Votre avis? Un point de vu? Une correction ou un ajout. Une contribution ou une proposition.. Vous êtes les bienvenus à vous exprimer librement. Vous avez à votre portée des simleys ;) Pour revenir à la page principale: cliquez ici: http://mehdi-mehdy.blogspot.com

Blog Du Chalet ;-) Headlines !

Blog Du Chalet & Des Chalistes ;-)

Derniers Commentaires