Pages

Bienvenue au Blog du Chalet - Espace des étudiants en médecine -
News Algerie-Chalet: Juillet: Changement de la date du week-end en Algérie du Jeudi-Vendredi au Vendredi-Samedi prévu à partir du 14 août prochain. (18 Mai): Les programmes des contrôles vient d’être établie pour la 4eme année de la faculté de médecine de Constantine, qui va faire : un control de Neuro le 18 juin, un contrôle de Pneumo le 28 juin, et un contrôle d’Infectieux le 4 juillet. | La grève des hospitalo-universitaires s'est soldée ce 16 mai officiellement après un accord avec le 1er ministre Ahmed Ouyahia. le déroulement des contrôles est en cours d'études mais en aucun cas l'année ne sera prolongée comme annoncée ces derniers jours. (Debut Mai): Des rumeurs circulent que la grève des facultés de médecine en Algérie qui dure depuis avril, et qui consiste à ne pas faire les contrôles et les examens va être terminée le 17 mai 2009 prochain. (Avril): La grève sur les contrôles continue jusqu'au 13 Mai 2009 avant qu'ils ne prennent une nouvelle décision. (Mars): C'est le début des vacances du printemps et exactement le 21 mars. On dirait que tout est bien calculé. A noter une grève ambigüe le 21-22-23 mars aux hôpitaux qui risque de se renouveler chaque 3 premiers jours des semaines prochaines et qui concernera que les examens et non pas les études. (Fevrier): Tout à l'air de bien marcher, surtout apres avoir passé plusieurs examens et l'annualtion de la greve presumée.(Decembre): Apres les vancances du Aid Al-Adha qui ont pris une semaine, voilà une greve des medecins universitaires qui va prolonger l'incativité d'une autre semaine, jusqu'aux vacances d'hivers! (Novembre): Lors du dernier concours de résidanat et les examens des autres années, la direction a utilisé un appareil de brouillage du champ des téléphones portables.
Medecine News: (Octobre 2011): L'Afssaps révise la balance risque-bénéfice des médicaments de la famille du métoclopramide; Désormais: L'usage du Primpéran est déconseillé chez les moins de 18 ans. (Octobre 2010): Google surveille la progression de la « grippe A » par la mesure de la tendance des recherches effectuer sur son moteur de recherche ; selon Google, plus les gens sont malades, plus ils cherchent à s'informer sur le WEB, et ce, en utilisant des mots-clés bien spécifiques, le résultat de surveillance de la grippe chez Google est disponible sur cette adresse: http://www.google.org/flutrends/intl/fr/. (25 juin 2009): L’Agence européenne du médicament (EMEA), a décidé que L’opiacé dextropropoxyphène (DXP), retrouvé dans le médicament Di-Antalvic ® en association avec le paracétamol pour le traitement symptomatique des affections douloureuses d'intensité modérée à intense, sera bientôt interdit et progressivement retiré du marché européen! Et pour cause sa haute toxicité. En effet la dose thérapeutique est très proche de la dose toxique ce qui a engendré beaucoup d’accidents mortels et de suicides. (11 juin 2009): L’OMS déclare la grippe A(H1N1) ou anciennement "grippe porcine" comme une pandémie! c'est le niveau 6 maximal. (Avril): l'OMS déclare l'urgence devant la multiplication des cas de grippe procine au Mexique qui a était ravagé: 20 personnes sont déjà mortes et prés de 1000 personnes sont sous la surveillance. Plusieurs cas suspects se multiplient aussi au canada, aux USA, et en Europe qui ont d'ailleurs déclaré l'alerte. La grippe porcine est une infection virale hautement contagieuse des porcs due à un orthomyxovirus: Le virus influenza porcin (SIV), avec le type : A et souvent le sous-type H1N1 ou H3N2. Les virus de la grippe humaine et celui du porc ont une origine commune, et des échanges entre les deux espèces s’effectuent régulièrement. La directrice générale de l'OMS dit que: "le virus a un potentiel pandémique! et la situation est imprévisible!". La nouvelle mutation donne au virus de la grippe porcine le pouvoir virulent homme-homme. Un éventuelle vaccin est possible dans les prochains jours.

Les articles qui figurent dans ce blog son écris par moi-même. «Copier-Coller» le contenu de ce blog sur autres sites internet sans mon consentement est un vol! dimanche 9 janvier 2000

LES VOMISSEMENTS DU BEBE ET L'ENFANT

Liens sponsorisés

LES VOMISSEMENTS

I-DÉFINITION : Le vomissement est le rejet par la bouche, du contenu gastrique et/ou intestinal, liquide ou solide, accompagné d'une contraction des muscles abdominaux.

II-DIAGNOSTIC CLINIQUE : A-L'interrogatoire: Apprécie ” Les caractères du vomissements, à savoir

  • Volume (simple régurgitation ou vomissement massif.) • Aspect(alimentaire, bilieux ou fécaloïde.)

  • Horaire de survenue (post-prandial précoce, tardif, nocturne.) • Date d'apparition (récents, habituels, intervalle libre.)

  • Les facteurs déclenchants (changement de position, colère.)

  • L'apparition en période néonatale (notion d'hydramnios.)

  • Les traitements antérieurs
    ” Le régime alimentaire, à savoi

  • Calendrier diététique depuis la naissance. • Notion d'introduction d'un nouvel aliment.
    ” Le contexte clinique

  • Signes digestifs (diarrhées, constipation, arrêt des matières et des gaz, météorisme, crises douloureuses abdominales, etc.)

  • Signes extra-digestifs (odeur acétonémique de l'haleine, signes neurologiques, infectieux, respiratoires, etc.)

B-L'examen clinique: Apprécie ™ L'état nutritionnel par l'évaluation du poids, taille, périmètre crânien, panicule adieux et masse musculaire. ™ L'état d'hydratation en recherchant les signes de déshydratation. ™ La fonction pulmonaire car tout enfant qui vomit présente le risque de fausse-routes alimentaires, à l'origine de broncho

pneumopathies à répétition.

III-DIAGNOSTIC PARACLINIQUE :

A-Examens généraux: Apprécient le retentissement sur l'état général. ™FNS. ™ Ionogramme sanguin. ™ Glycémie. ™ Protidémie. ™Triglycéridémie. ™ Cholestérolémie. ™ Chimie des urines. ™Radiographie pulmonaire.

B-Examens étiologiques: Demandés en fonction de l'orientation

  • Orientation digestive
    ™ Radiographie d'ASP. ™ Echographie abdominale ™ Fibroscopie.™ TOGD
    ™ Coproculture. ™ Amylasémie. ™ Transaminases.

  • Orientation infectieuse: ™ FNS. ™ Hémoculture. ™ ECBU. ™Ponction lombaire. ™ Examen ORL.

  • Orientation neurologique
    ™ Fond d'œil. ™ EEG.
    ™ Radiographie du crâne. ™ Echographie trans-fontanellaire. ™Scanner.

IV-DIAGNOSTIC DIFFÉRENTIEL :

  • La régurgitation: C'est un rejet alimentaire post-prandial, sans effort et accompagnant l'éructation physiologique.

  • Le mérycisme: C'est la réascension des aliments déglutis vers la bouche, suite à un effort volontaire.

  • La vomique: C'est une expectoration brutale et abondante de liquide hydatique, de pus ou de sérosité provenant d'une 
    cavité, naturelle ou néoformée, du thorax. 

V-DIAGNOSTIC ÉTIOLOGIQUE :

A. CHEZ LE NOUVEAU-NE :

n LES VOMISSEMENTS SANGLANTS
ª Sang maternel dégluti (crevasse chez la mère.)
ª Maladie hémorragiques du nouveau-né
ª Ulcère de stress
ª Œsophagite néonatale (se distingue de la maladie hémorragique par les récidives.)
ª Septicémies avec CIVD

o LES VOMISSEMENTS BILIEUX: C'est une urgence chirurgicale jusqu'à preuve du contraire 
ª Occlusion duodénale: Par 

” Obstacle complet (atrésie duodénale.) ” Obstacle incomplet (sténose, pancréas annulaire.) ª Atrésie du grêle (iléale ou jéjunale.) ª Volvulus total du grêle sur anomalie de rotation mésentérique. ª Iléus méconial. ª Entérocolite ulcéro-hémorragique: Touche le prématuré et donne des lésions digestives ischémiques après anoxie

néonatale.

-La clinique: Révèle des vomissements bilieux et parfois une perforation intestinale.

-L'ASP montre une pneumatose intestinale.

LES VOMISSEMENTS ALIMENTAIRES: ª Erreur diététique. ªIntolérance aux protéines du lait de vache. ª Reflux gastro-œsophagien avec ou sans hernie hiatale. ª Sténose hypertrophique du pylore. ªInfections néonatales. ª Maladies métaboliques:

” Galactosémie: C'est une déficit en galactose-1-phosphate-uridyl-transférase.

- La clinique: Associe un ictère prolongé avec vomissements, hépatomégalie, signes hémorragiques, cataracte et déficit psychomoteur.

-L'évolution en dehors du traitement se fait vers la cirrhose.

-
Le clinitest, le dosage enzymatique dans les hématies et la glycémie basse confirment le diagnostic.

-
Le traitement repose sur le régime sans galactose. 
” Fructosémie: C'est un déficit en fructose-1-phosphate-aldolase hépatique.

- La clinique: Associe vomissements rebelles avec troubles de la conscience et/ou convulsions, hypoglycémie brutale après les repas, ictère, hépatomégalie et signes hémorragiques.

-
Le clinitest est (+)

-
Le traitement repose sur le régime sans fructose. 
” Phénylcétonurie

-La clinique: Associe un retard mental avec convulsions.

-Phénylalaninémie > 20 mg/100 ml

-Le traitement repose sur le régime sans phénylalanine. ” Syndrome de perte de sel: C'est une hyperplasie des surrénales, le bloc en 21-hydroxylase est le plus fréquent.

- La clinique: Associe au début, après un intervalle libre de quelques jours ou semaines, des vomissements répétés avec anorexie et diarrhées entraînant une déshydratation avec malnutrition, parfois ambiguïté sexuelle.

- L'ionogramme sanguin confirme le diagnostic en révélant une hypokaliémie, hypochlorémie avec élimination accrue de Na et Cl dans les urines.

-17-α-hydroxyprogestérone élevée.

B. CHEZ LE NOURRISSON :

LES VOMISSEMENTS OCCASIONNELS
ª Causes toxiques (surtout médicamenteuses, Vitamine D, Théophylline.)
ª Infections aiguës (toute infection aiguë peut entraîner des vomissements.)
ª Causes chirurgicales

” Invagination intestinale aiguë: Fréquente entre 4 et 8 mois, rare après 2 ans. Le plus souvent primitive.

- La clinique associe un début brutal avec crises paroxystiques, accès de pâleur, sueurs puis des périodes d'accalmie, arrêt des matières et des gaz ou rectorragie, fosse iliaque droite vide avec boudin d'invagination sous-hépatique.

-L'échographie confirme le diagnostic.

- Le lavement baryté révèle un aspect "en cupule" et permet la désinvagination

- Le traitement chirurgical est indiqué en cas d'échec du lavement baryté.

” Causes plus rares
™ Appendicite aiguë. ™ Péritonite aiguë.
™ Etranglement herniaire. ™ Torsion du testicule.

ª Causes neurologiques
” HIC (par traumatisme intra-crânien, tumeur cérébrale, hydrocéphalie ou hématome sous-dural.
ª Erreur diététique (suralimentation ou sous-alimentation.

o LES VOMISSEMENTS CHRONIQUES
ª Causes digestives: Dominés par 

Le RGO avec ou sans hernie hiatale: C'est un dysfonctionnement de l'œsophage distal, à l'origine d'une incontinence du sphincter inférieur de l'œsophage.

- La clinique associe des vomissements post-prandiaux isolés, faciles, parfois striés de sang et survenant au changement de position. Les signes varient selon l'age, ils peuvent se révéler par une pneumopathie d'inhalation, un malaise grave ou un retard staturo-pondérale.

-Le TOGD confirme le diagnostic en identifiant la malposition cardio-tubérositaire ou la sténose.

-L'endoscopie révèle la présence d'hématémèse, de dysphagie ou d'anémie évoquant une œsophagite.

-
La pH-métrie quantifie le reflux et test l'efficacité du traitement.

-
La manométrie mesure la pression du sphincter inférieur de l'œsophage.

- Le traitement repose sur le fractionnement et l'épaississement des repas, la posture en procubitus ventrale à 30°, les antiémétiques type Primpéran®, les pansements gastro-œsophagiens type Gaviscon®, les antisécrétoires type Cimétidine en cas d'œsophagite avec control obligatoire par une pH-métrie après 3 mois de traitement. Si échec du traitement médical, le traitement chirurgical s'impose.

” La sténose hypertrophique du pylore: C'est une hypertrophie de la muqueuse causant une obstruction ± complète.

- La clinique associe après un intervalle libre de 3 à 5 semaines, des vomissements post-prandiaux tardifs, en jet avec perte pondérale, appétit conservé, souvent une déshydratation et parfois un ictère. L'olive pylorique est parfois perçue en sous-hépatique.

-L'échographie et parfois le TOGD confirment le diagnostic.

-Le traitement est chirurgical. 
” La plicature gastrique: C'est un volvulus bénin de l'estomac selon le grand axe

-
La clinique associe des vomissements alimentaires survenant au cours ou en fin du repas.

-
La radiographie d'ASP révèle une double poche à air gastrique.

-Le traitement repose sur les manœuvres posturales. 
” Les intolérances alimentaires (aux protéines de lait de vache et au gluten.)

ª Causes extra-digestives: ” Les infections traînantes (otite et infections urinaires.) ” Les cardiopathies congénitales mal-tolérées.

” L'insuffisance rénale chronique
” Les causes métaboliques. ” Les causes psychoaffectives.

C. CHEZ LE GRAND ENFANT : 
LES VOMISSEMENTS OCCASIONNELS

ª Les urgences chirurgicales
” Appendicite aiguë. ” Péritonite aiguë.
” Occlusion intestinale. ” Invagination intestinale aiguë.

ª L'adénolymphite mésentérique. ª Les gastro-entérites infectieuses.
ª Les infections (surtout ORL et urinaires.)
ª Le syndrome de Reye

o LES VOMISSEMENTS CHRONIQUES
ª Les causes digestives
” RGO. ” Ulcère. ” Parasitoses.
ª Les causes neurologiques

” Migraine. ” Epilepsie. ” Tumeurs cérébralesª Les vomissements périodiques ou acétonémiques. ª Les causes psychoaffectives.

VI-TRAITEMENT : A-Traitement symptomatique:

  • Antiémétiques type Métoclopramide (Primpéran®) à 0.5 mg/kg/jr. Ou Cisapride (Sépride®, Prépulside®) à 1 mg/kg/jr. Ou Dompéridone (Motilium®, Péridys®) à 1 – 2 mg/kg/jr

  • Antispasmodiques, type Trimébutine (Débridat®) jusqu'à 2 càc/5 kg.

B-Traitement étiologique: Primordial, il se fera en fonction de l'étiologie.

0 comments :

Laisser un commentaire

Vous aimez, vous n'aimez pas ! Votre avis? Un point de vu? Une correction ou un ajout. Une contribution ou une proposition.. Vous êtes les bienvenus à vous exprimer librement. Vous avez à votre portée des simleys ;) Pour revenir à la page principale: cliquez ici: http://mehdi-mehdy.blogspot.com

Blog Du Chalet ;-) Headlines !

Blog Du Chalet & Des Chalistes ;-)

Derniers Commentaires