Pages

Bienvenue au Blog du Chalet - Espace des étudiants en médecine -
News Algerie-Chalet: Juillet: Changement de la date du week-end en Algérie du Jeudi-Vendredi au Vendredi-Samedi prévu à partir du 14 août prochain. (18 Mai): Les programmes des contrôles vient d’être établie pour la 4eme année de la faculté de médecine de Constantine, qui va faire : un control de Neuro le 18 juin, un contrôle de Pneumo le 28 juin, et un contrôle d’Infectieux le 4 juillet. | La grève des hospitalo-universitaires s'est soldée ce 16 mai officiellement après un accord avec le 1er ministre Ahmed Ouyahia. le déroulement des contrôles est en cours d'études mais en aucun cas l'année ne sera prolongée comme annoncée ces derniers jours. (Debut Mai): Des rumeurs circulent que la grève des facultés de médecine en Algérie qui dure depuis avril, et qui consiste à ne pas faire les contrôles et les examens va être terminée le 17 mai 2009 prochain. (Avril): La grève sur les contrôles continue jusqu'au 13 Mai 2009 avant qu'ils ne prennent une nouvelle décision. (Mars): C'est le début des vacances du printemps et exactement le 21 mars. On dirait que tout est bien calculé. A noter une grève ambigüe le 21-22-23 mars aux hôpitaux qui risque de se renouveler chaque 3 premiers jours des semaines prochaines et qui concernera que les examens et non pas les études. (Fevrier): Tout à l'air de bien marcher, surtout apres avoir passé plusieurs examens et l'annualtion de la greve presumée.(Decembre): Apres les vancances du Aid Al-Adha qui ont pris une semaine, voilà une greve des medecins universitaires qui va prolonger l'incativité d'une autre semaine, jusqu'aux vacances d'hivers! (Novembre): Lors du dernier concours de résidanat et les examens des autres années, la direction a utilisé un appareil de brouillage du champ des téléphones portables.
Medecine News: (Octobre 2011): L'Afssaps révise la balance risque-bénéfice des médicaments de la famille du métoclopramide; Désormais: L'usage du Primpéran est déconseillé chez les moins de 18 ans. (Octobre 2010): Google surveille la progression de la « grippe A » par la mesure de la tendance des recherches effectuer sur son moteur de recherche ; selon Google, plus les gens sont malades, plus ils cherchent à s'informer sur le WEB, et ce, en utilisant des mots-clés bien spécifiques, le résultat de surveillance de la grippe chez Google est disponible sur cette adresse: http://www.google.org/flutrends/intl/fr/. (25 juin 2009): L’Agence européenne du médicament (EMEA), a décidé que L’opiacé dextropropoxyphène (DXP), retrouvé dans le médicament Di-Antalvic ® en association avec le paracétamol pour le traitement symptomatique des affections douloureuses d'intensité modérée à intense, sera bientôt interdit et progressivement retiré du marché européen! Et pour cause sa haute toxicité. En effet la dose thérapeutique est très proche de la dose toxique ce qui a engendré beaucoup d’accidents mortels et de suicides. (11 juin 2009): L’OMS déclare la grippe A(H1N1) ou anciennement "grippe porcine" comme une pandémie! c'est le niveau 6 maximal. (Avril): l'OMS déclare l'urgence devant la multiplication des cas de grippe procine au Mexique qui a était ravagé: 20 personnes sont déjà mortes et prés de 1000 personnes sont sous la surveillance. Plusieurs cas suspects se multiplient aussi au canada, aux USA, et en Europe qui ont d'ailleurs déclaré l'alerte. La grippe porcine est une infection virale hautement contagieuse des porcs due à un orthomyxovirus: Le virus influenza porcin (SIV), avec le type : A et souvent le sous-type H1N1 ou H3N2. Les virus de la grippe humaine et celui du porc ont une origine commune, et des échanges entre les deux espèces s’effectuent régulièrement. La directrice générale de l'OMS dit que: "le virus a un potentiel pandémique! et la situation est imprévisible!". La nouvelle mutation donne au virus de la grippe porcine le pouvoir virulent homme-homme. Un éventuelle vaccin est possible dans les prochains jours.

Les articles qui figurent dans ce blog son écris par moi-même. «Copier-Coller» le contenu de ce blog sur autres sites internet sans mon consentement est un vol! jeudi 13 janvier 2000

LES AMÉNORRHÉES

Liens sponsorisés

LES AMÉNORRHÉES

I-DÉFINITION :

L'aménorrhée définit l'absence ou la cessation des règles. Il en existe 2 types L'aménorrhée primaire, définie par l'absence d'apparition des règles à la puberté. L'aménorrhée secondaire, définie par l'absence de règles pendant plus de 3 mois.

IIPHYSIOPATHOLOGIE :
HypothalamusÖ GnRHÖ HypophyseÖ LH, FSHÖOvaireÖ EndomètreÜ ÖPhase proliférative Phase sécrétoire
ÞMenstruation ou fécondation et nidation

De plus de la GnRH, il y a sécrétion de CRH (corticotrophine RH) agissant sur les surrénales Ö Androgènes.

III-EXPLORATION : Aménorrhée primaire

L'interrogatoire: Précise 1-L'histoire familiale (ménarche de la mère et des sœurs, environnement familial.) 2-Les maladies génétiques connues. 3-L'age du développement pubertaire. 4-Les antécédents pathologiques (insuffisance rénale et/ou hépatique.) 5-Les traitement antérieurs et en cours.

L'examen physique: Apprécie 1-Le stade de développement pubertaire (taille, poids, etc.) 2-L'examen gynécologique. 3-L'examen général.

Les examen complémentaires:

  1. L'échographie pelvienne: Apprécie 1) Présence et taille de l'utérus. 2) Epaisseur de l'endomètre. 3) Présence du col. 4) Présence du vagin.

  2. La radiographie du squelette: Apprécie les malformations, surtout du poignet gauche (os sésamoïde.)

  3. Les dosages hormonaux (FSH, LH et prolactine.)

Diagnostic étiologique: n Retard pubertaire simple.

o Autres diagnostics: A partir de 18 ans, nécessitant des explorations spécifiques. Aménorrhée secondaire

L'interrogatoire: Précise 1-Les antécédents obstétricaux. 2-Les antécédents gynécologiques. 3-Les antécédents endocriniens. 4-Les traitement antérieurs ou en cours. 5-Le type de contraception.

L'examen physique: Précise 1-La taille et le poids, toute chute pondérale expose à une aménorrhée. 2-L'examen gynécologique: Recherche les signes d'imprégnation œstrogénique et apprécie la perméabilité du col. 3-L'examen général.

Les examen complémentaires:

1. Echographie pelvienne. 2. Dosages hormonaux. 3. Hystéroscopie.

Diagnostic étiologique: n Carence iatrogène.

o Autres diagnostics, nécessitant une exploration spécifique: 1) Hyperandrogénie > 1.5 ng/ml Ö Tumeur d'origine ovarienne ou surrénalienne. 2) Hyperandrogénie par déficit en 21B hydroxylase ou d'origine rénale par déficit en 3B déshydrogénase ou en 3.11

hydroxylase.

IV-DIAGNOSTIC ÉTIOLOGIQUE :

A- LES AMÉNORRHÉES PRIMAIRES:

1-Avec développement normal des caractères sexuels secondaires et génotype féminin normal (46xx): Développement normal des la pilosité et des seins, génotype et phénotype normaux. Les signes cliniques sont alors périodiques et cycliques. n Obstacle mécanique gênant l'extériorisation des règles: Traitement chirurgical.

1) Imperforation hyménéale: Avec stagnation du sang, à l'origine d'hématocolpos (vagin), hématométrie (utérus) ou hématosalpinx (trompes) avec risque d'endométriose. 2) Diaphragme vaginal (micro-perforé ou non.)

o Anomalie du développement embryonnaire mullerien: Traitement chirurgical, rétablir la continuité assurer l'évacuation

1) Syndrome de Rokitanski-Kuster-Hauser: Les 2 canaux de Muller fusionnent normalement de bas en haut. Dans ce cas, la fusion est basse avec absence de formation en haut donnant le ⅓ inférieur du vagin avec agénésie utéro-vaginale. L'absence des ovaires est incompatible avec la vie.

2) Aplasie vaginale avec utérus fonctionnel. p Synéchies utérines: Par accolement des 2 parois utérines (tuberculose.), Traitement par hystéroscopie. q Mutation inactivatrice du gène du récepteur de la LH. r Tumeur hypothalamique ou supra-hypothalamique.

2-Avec développement anormal ou absent des caractères sexuels secondaires: Le dosage de la FSH et LH révèle
nHypogonadisme hypergonadotrope acquis: Avec FSH et LH élevées et absence de réponse de l'ovaire.
oHypogonadisme hypergonadotrope congénital:

1) Syndrome de Turner. 2) Dysgénésie gonadique. p Pseudo-hermaphrodisme féminin: Ovaires + phénotype masculin, congénital ou acquis (aménorrhée secondaire.) q Pseudo-hermaphrodisme masculin ou syndrome de Morris ou testicule féminisant: Par insensibilité périphérique

aux androgènes. Les gonades sont des testicules mais de phénotype féminin (46xy) le taux d'androgène est très élevé. Le traitement se fait vers 16 – 18 ans par résection de ces gonades. IL n'y a pas de risque de dégénérescence.

B-LES AMÉNORRHÉES SECONDAIRES:

1-D'origine cervicale: n Sténose cicatricielle (IIaire à une électrocoagulation ou une chirurgie.)

o Synéchie cervicale. (IIaire à un traumatisme ou une tuberculose.)

2- D'origine utérine: Se traduit d'abord par une hypoménorrhée puis, en cas d'échec au traitement par une aménorrhée n Synéchie utérine (tuberculeuse ou traumatique.)

o Curetage abrasif. p Causes pharmacologiques (Anxiolytiques, Chimio et radiothérapie.)

3- D'origine ovarienne: n Ménopause précoce ou insuffisance ovarienne prématurée.

o Syndrome des ovaires polykystiques "SOPK" ou syndrome de Stein-Leventhal: Associe aménorrhée secondaire avec obésité, vergetures, stérilité et anovulation.

pAndroblastome (tumeur ovarienne virilisante.)
4-D'origine supra-ovarienne hypophysaire:
nAdénome à prolactine (Hyperprolactinémie.)oCraniopharyngiome.

p Causes pharmacologiques (Chimio, radiothérapie, antidépresseurs, Tricycliques, Anxiolytiques, Cimétidine, etc.)

5-D'origine supra-ovarienne hypothalamique et pro-hypothalamique: n Anorexie mentale. o Athlète de haut niveau. p Stress. q Aménorrhée post-pilule (rétro-control.) r Relation Léptine et aménorrhée.

V-TRAITEMENT : Â En cas de ménopause précoce:

n Dosage des FSH, LH et prolactine Ö Elevé.

o Test au progestatif: 1 Si endomètre préparé pour les œstrogènes Ö Règles. 2 Sinon, ménopause Ö Pas de règles. 3 Si test négatif à 3 reprises Ö Ménopause précoce.

p Traitement hormonal substitutif. Â En cas d'exercice intense: n Réduction de l'exercice. Â En cas de synéchie utérine n Résection sous hystéroscopie. Â En cas d'anomalie congénitale du vagin n Chirurgie: néovagin. ÂEn cas d'hyperprolactinémie n Traitement étiologique par arrêt des médicaments (cause pharmacologique) ou résection de la tumeur (cause tumorale.)

0 comments :

Laisser un commentaire

Vous aimez, vous n'aimez pas ! Votre avis? Un point de vu? Une correction ou un ajout. Une contribution ou une proposition.. Vous êtes les bienvenus à vous exprimer librement. Vous avez à votre portée des simleys ;) Pour revenir à la page principale: cliquez ici: http://mehdi-mehdy.blogspot.com

Blog Du Chalet ;-) Headlines !

Blog Du Chalet & Des Chalistes ;-)

Derniers Commentaires