Pages

Bienvenue au Blog du Chalet - Espace des étudiants en médecine -
News Algerie-Chalet: Juillet: Changement de la date du week-end en Algérie du Jeudi-Vendredi au Vendredi-Samedi prévu à partir du 14 août prochain. (18 Mai): Les programmes des contrôles vient d’être établie pour la 4eme année de la faculté de médecine de Constantine, qui va faire : un control de Neuro le 18 juin, un contrôle de Pneumo le 28 juin, et un contrôle d’Infectieux le 4 juillet. | La grève des hospitalo-universitaires s'est soldée ce 16 mai officiellement après un accord avec le 1er ministre Ahmed Ouyahia. le déroulement des contrôles est en cours d'études mais en aucun cas l'année ne sera prolongée comme annoncée ces derniers jours. (Debut Mai): Des rumeurs circulent que la grève des facultés de médecine en Algérie qui dure depuis avril, et qui consiste à ne pas faire les contrôles et les examens va être terminée le 17 mai 2009 prochain. (Avril): La grève sur les contrôles continue jusqu'au 13 Mai 2009 avant qu'ils ne prennent une nouvelle décision. (Mars): C'est le début des vacances du printemps et exactement le 21 mars. On dirait que tout est bien calculé. A noter une grève ambigüe le 21-22-23 mars aux hôpitaux qui risque de se renouveler chaque 3 premiers jours des semaines prochaines et qui concernera que les examens et non pas les études. (Fevrier): Tout à l'air de bien marcher, surtout apres avoir passé plusieurs examens et l'annualtion de la greve presumée.(Decembre): Apres les vancances du Aid Al-Adha qui ont pris une semaine, voilà une greve des medecins universitaires qui va prolonger l'incativité d'une autre semaine, jusqu'aux vacances d'hivers! (Novembre): Lors du dernier concours de résidanat et les examens des autres années, la direction a utilisé un appareil de brouillage du champ des téléphones portables.
Medecine News: (Octobre 2011): L'Afssaps révise la balance risque-bénéfice des médicaments de la famille du métoclopramide; Désormais: L'usage du Primpéran est déconseillé chez les moins de 18 ans. (Octobre 2010): Google surveille la progression de la « grippe A » par la mesure de la tendance des recherches effectuer sur son moteur de recherche ; selon Google, plus les gens sont malades, plus ils cherchent à s'informer sur le WEB, et ce, en utilisant des mots-clés bien spécifiques, le résultat de surveillance de la grippe chez Google est disponible sur cette adresse: http://www.google.org/flutrends/intl/fr/. (25 juin 2009): L’Agence européenne du médicament (EMEA), a décidé que L’opiacé dextropropoxyphène (DXP), retrouvé dans le médicament Di-Antalvic ® en association avec le paracétamol pour le traitement symptomatique des affections douloureuses d'intensité modérée à intense, sera bientôt interdit et progressivement retiré du marché européen! Et pour cause sa haute toxicité. En effet la dose thérapeutique est très proche de la dose toxique ce qui a engendré beaucoup d’accidents mortels et de suicides. (11 juin 2009): L’OMS déclare la grippe A(H1N1) ou anciennement "grippe porcine" comme une pandémie! c'est le niveau 6 maximal. (Avril): l'OMS déclare l'urgence devant la multiplication des cas de grippe procine au Mexique qui a était ravagé: 20 personnes sont déjà mortes et prés de 1000 personnes sont sous la surveillance. Plusieurs cas suspects se multiplient aussi au canada, aux USA, et en Europe qui ont d'ailleurs déclaré l'alerte. La grippe porcine est une infection virale hautement contagieuse des porcs due à un orthomyxovirus: Le virus influenza porcin (SIV), avec le type : A et souvent le sous-type H1N1 ou H3N2. Les virus de la grippe humaine et celui du porc ont une origine commune, et des échanges entre les deux espèces s’effectuent régulièrement. La directrice générale de l'OMS dit que: "le virus a un potentiel pandémique! et la situation est imprévisible!". La nouvelle mutation donne au virus de la grippe porcine le pouvoir virulent homme-homme. Un éventuelle vaccin est possible dans les prochains jours.

Les articles qui figurent dans ce blog son écris par moi-même. «Copier-Coller» le contenu de ce blog sur autres sites internet sans mon consentement est un vol! dimanche 9 janvier 2000

BRONCHO-PNEUMOPATHIES VIRALES BEBE

Liens sponsorisés

LES BRONCHO-PNEUMOPATHIES VIRALES

I-INTRODUCTION : Les broncho-pneumopathies virales sont extrêmement fréquentes, surtout en hiver. Les principaux virus en cause sont Â Le virus respiratoire syntitial "VRS", induisant des épidémies de bronchiolite aiguë chez le nourrisson de 3 à 18 mois. Le type

A étant plus pathogène que le type B
 Le myxovirus para-influanzæ 1, 2 et 3, conférant une immunité courte, responsable des réinfections. 
 Les adénovirus de sérotype 3, 7 et 21 induisant des infections sévères. 
 Autres virus, notamment le myxovirus influanzæ, les rhinovirus et les entérovirus. 

Les infections mixtes (virale et bactériennes) ne sont pas rares. L'Hæmophilus influanzæ et le Staphylocoque doré sont les plus fréquents.

II-DIAGNOSTIC CLINIQUE : Le diagnostic d'infection virale est apporté en confrontant les arguments cliniques et radiologiques. Le début est progressif, suit souvent une atteinte respiratoire haute et n'est pas amélioré par les antibiotiques. Les signes fonctionnels, très nets, contrastent avec les signes physiques, très pauvres. Les signes généraux sont parfois discrets. Les signes extra-pulmonaires associés sont très évocateurs (diarrhées, éruptions cutanées, adénopathies, etc.)

III-DIAGNOSTIC PARACLINIQUE :

A-Radiographie du thorax: Précise les 4 critères radiologiques de l'infection virale 
-La bilatéralité des lésions. 
-L'allure mal-systématisé des foyers parenchymateux. 
-L'association d'une atteinte bronchique, bronchiolaire et alvéolaire. 
-La persistance des lésions (même après guérison clinique.)

L'association de plusieurs types d'images sur le même cliché est un bon argument diagnostique
La surdistension thoracique globale est constante et traduit l'atteinte bronchique prédominante. 
La radiographie peut être normale comme elle peut révéler des complications inaugurales de type pneumothorax et 

pneumomédiastin. 
B-FNS: Révèle une leucocytose normale ou une leucopénie. 
C-Sérodiagnostic: A visée exclusivement épidémiologique, c'est la constatation d'une séroconversion à partir de 2 

prélèvements sanguins faits à 15 jours d'intervalle. 
D-Méthodes immuno-enzymatiques: Très rapide mais aussi très coûteux.

LES BRONCHIOLITES AIGUËS DU NOURRISSON :

I. DEFINITION : La bronchiolite aiguë est une détresse respiratoire obstructive basse touchant l'enfant de moins de 2 ans. Elle est due dans 70% des cas au VRS, sinon, au myxovirus para-influanzæ 1 ou 3, à un adénovirus ou à un rhinovirus. La fréquence est très élevée, surtout en automne et en hiver (pic entre décembre et janvier) et la contamination est directe par les

gouttelettes émise lors de la toux. L'association avec une atteinte parenchymateuse est possible et définit la broncho-alvéolite.

II. DIAGNOSTIC CLINIQUE : Le début commence par une rhinite ou une rhinopharyngite fébrile pendant 1 ou 2 jours puis le tableau se constitue avec

Signes respiratoires de type
1-Polypnée ( > 40 cycles/mn)
2-Wheezing.
3-Toux coqueluchoïde émétisante.
4-Signes de lutte.
5-Thorax distendu et hypersonore.
6-Râles sibilants avec ronchus.
7-Parfois des râles crépitants et sous-crépitants en foyers diffus.
Signes généraux de type
1-Etat général conservé.2-Fièvre inconstante.
Signes associés de type
1-Otite (VRS)2-Conjonctivite(adénovirus)
3-Eruption cutanée maculeuse.4-Adénopathies cervicales.
5-Troubles digestifs de type diarrhées et vomissements.
III.PRONOSTIC DE GRAVITÉ :
A-Lié aux antécédents:B-Lié à la bronchiolite:
nPrématurité.nAge <>
oDysplasie broncho-pulmonaire.oTachypnée (> 60 cycles/mn)
pMaladies pulmonaires obstructives.pSignes de lutte intenses.
qCardiopathies congénitales.qDifficultés alimentaires.
rDéficits immunitaires.rSignes d'hypoxie (cyanose) et d'hypercapnie (agitation, sueurs)
sTerrain atopique(antécédents d'asthme, d'allergie.)
tNiveau socioéconomique bas.

IV. DIAGNOSTIC PARACLINIQUE :

A-Radiographie du thorax: Révèle 
-Une distension thoracique (élargissement des EIC, horizontalisation des cotes, aplatissement des coupoles diaphragmatiques.)
-Parfois des foyers alvéolaires.

B-FNS: Révèle une leucocytose normale voir une leucopénie.
C-Gazométrie: Révèle une hypoxie avec hypercapnie. 
D-Diagnostic virologique: Permet d'isoler le virus à partir des sécrétions nasales par immunofluorescence (Intérê

épidémiologique)

VEVOLUTION ET COMPLICATIONS : L'évolution est souvent favorable, la fièvre et les signes respiratoires cèdent en 2 à 5 jours. Les anomalies radiologiques

disparaissent progressivement. Les complications à court terme sont de type

  • Insuffisance respiratoire aiguë. • Apnée, surtout avant l'age de 3 mois.

  • Pneumothorax et pneumomédiastin.  Atélectasie.

  • Surinfection à Hæmophilus influanzæ, à Staphylocoque doré ou à Moraxella catarrhalis.

  • Convulsions.  Déshydratation. Les complications à long terme sont de type

  • Asthme.

  • Bronchiolite oblitérante.  Bronchopathies obstructives chroniques.

VI. DIAGNOSTIC DIFFERENTIEL : 9 La primo-infection tuberculeuse (adénopathies compressives.) 9 L'inhalation de corps étranger intra-bronchique. 9 La compression trachéo-bronchique (arc vasculaire anormal, kyste bronchogénique, etc.) 9 La mucoviscidose. 9 L'asthme bronchique (diagnostic différentiel difficile car la bronchiolite évolue dans 25% des cas vers l'asthme et l'asthme débute

comme une bronchiolite.)

VII. TRAITEMENT : ¾ Hospitalisation. ¾ Isolement du malade. ¾ Soins rhino-pharyngés par instillation de SSI. ¾ Oxygénothérapie humidifiée voir ventilation assistée dans les formes graves. ¾ Kinésithérapie respiratoire pendant 5 à 7 jours jusqu'à disparition de l'encombrement avec aspirations courtes et répétées,

drainage postural, clapping (reflux expiratoire exagéré.) ¾ Apport hydro-électrolytique et calorique en IV par du SG à 10% et ration de base majorée de 20% (pertes par hyperventilation ¾ β2adrénergiques type Salbutamol en nébulisation

Schéma: 0.03 ml/kg dilué dans 4 ml de SSI renouvelable immédiatement puis toutes les 4 heures, sans dépasser 4 ml. ¾ Corticoïdes, encore discutés. ¾ Antibiothérapie probabiliste type Augmentin* (Amoxicilline + Acide clavulanique) en cas de suspicion d'une surinfection. ¾ Traitement antiviral, type Ribavirine* en aérosol, spécifique au VRS, réservé aux formes sévères et aux enfants à risque.

VIII. PREVENTION : -Port de masque. -Lavage des mains. -Isolement du nourrisson. -Eviction des collectivité des enfants à risque en périodes d'épidémies à VRS.

DIAGNOSTIC DIFFERENTIEL ENTRE BRONCHO-PNEUMOPATHIES BACTERIENNES ET VIRALES

SIGNESBP bactérienneBP virale
Signes respiratoiresEn foyerSignes bronchiques Dyspnée Obstruction
Signes générauxAspect toxique Fièvre Collapsus périphériqueEtat général conservé Fièvre inconstante
Signes associésTachycardie Météorisme abdominalEruption cutanée Diarrhées
Polyadénopathies Splénomégalie
Signes radiologiquesFoyer unique ou multiple Abcès ou bulle Epanchement pleuralHyperclarté Distension thoracique Opacités hilifuges
Images interstitielles
FNSHyperleucocytose à PNNLeucocytose modérée
Leucopénie + myélémie + thrombopénieLeucopénie
CRP(+)(–)

0 comments :

Laisser un commentaire

Vous aimez, vous n'aimez pas ! Votre avis? Un point de vu? Une correction ou un ajout. Une contribution ou une proposition.. Vous êtes les bienvenus à vous exprimer librement. Vous avez à votre portée des simleys ;) Pour revenir à la page principale: cliquez ici: http://mehdi-mehdy.blogspot.com

Blog Du Chalet ;-) Headlines !

Blog Du Chalet & Des Chalistes ;-)

Derniers Commentaires