Pages

Bienvenue au Blog du Chalet - Espace des étudiants en médecine -
News Algerie-Chalet: Juillet: Changement de la date du week-end en Algérie du Jeudi-Vendredi au Vendredi-Samedi prévu à partir du 14 août prochain. (18 Mai): Les programmes des contrôles vient d’être établie pour la 4eme année de la faculté de médecine de Constantine, qui va faire : un control de Neuro le 18 juin, un contrôle de Pneumo le 28 juin, et un contrôle d’Infectieux le 4 juillet. | La grève des hospitalo-universitaires s'est soldée ce 16 mai officiellement après un accord avec le 1er ministre Ahmed Ouyahia. le déroulement des contrôles est en cours d'études mais en aucun cas l'année ne sera prolongée comme annoncée ces derniers jours. (Debut Mai): Des rumeurs circulent que la grève des facultés de médecine en Algérie qui dure depuis avril, et qui consiste à ne pas faire les contrôles et les examens va être terminée le 17 mai 2009 prochain. (Avril): La grève sur les contrôles continue jusqu'au 13 Mai 2009 avant qu'ils ne prennent une nouvelle décision. (Mars): C'est le début des vacances du printemps et exactement le 21 mars. On dirait que tout est bien calculé. A noter une grève ambigüe le 21-22-23 mars aux hôpitaux qui risque de se renouveler chaque 3 premiers jours des semaines prochaines et qui concernera que les examens et non pas les études. (Fevrier): Tout à l'air de bien marcher, surtout apres avoir passé plusieurs examens et l'annualtion de la greve presumée.(Decembre): Apres les vancances du Aid Al-Adha qui ont pris une semaine, voilà une greve des medecins universitaires qui va prolonger l'incativité d'une autre semaine, jusqu'aux vacances d'hivers! (Novembre): Lors du dernier concours de résidanat et les examens des autres années, la direction a utilisé un appareil de brouillage du champ des téléphones portables.
Medecine News: (Octobre 2011): L'Afssaps révise la balance risque-bénéfice des médicaments de la famille du métoclopramide; Désormais: L'usage du Primpéran est déconseillé chez les moins de 18 ans. (Octobre 2010): Google surveille la progression de la « grippe A » par la mesure de la tendance des recherches effectuer sur son moteur de recherche ; selon Google, plus les gens sont malades, plus ils cherchent à s'informer sur le WEB, et ce, en utilisant des mots-clés bien spécifiques, le résultat de surveillance de la grippe chez Google est disponible sur cette adresse: http://www.google.org/flutrends/intl/fr/. (25 juin 2009): L’Agence européenne du médicament (EMEA), a décidé que L’opiacé dextropropoxyphène (DXP), retrouvé dans le médicament Di-Antalvic ® en association avec le paracétamol pour le traitement symptomatique des affections douloureuses d'intensité modérée à intense, sera bientôt interdit et progressivement retiré du marché européen! Et pour cause sa haute toxicité. En effet la dose thérapeutique est très proche de la dose toxique ce qui a engendré beaucoup d’accidents mortels et de suicides. (11 juin 2009): L’OMS déclare la grippe A(H1N1) ou anciennement "grippe porcine" comme une pandémie! c'est le niveau 6 maximal. (Avril): l'OMS déclare l'urgence devant la multiplication des cas de grippe procine au Mexique qui a était ravagé: 20 personnes sont déjà mortes et prés de 1000 personnes sont sous la surveillance. Plusieurs cas suspects se multiplient aussi au canada, aux USA, et en Europe qui ont d'ailleurs déclaré l'alerte. La grippe porcine est une infection virale hautement contagieuse des porcs due à un orthomyxovirus: Le virus influenza porcin (SIV), avec le type : A et souvent le sous-type H1N1 ou H3N2. Les virus de la grippe humaine et celui du porc ont une origine commune, et des échanges entre les deux espèces s’effectuent régulièrement. La directrice générale de l'OMS dit que: "le virus a un potentiel pandémique! et la situation est imprévisible!". La nouvelle mutation donne au virus de la grippe porcine le pouvoir virulent homme-homme. Un éventuelle vaccin est possible dans les prochains jours.

Les articles qui figurent dans ce blog son écris par moi-même. «Copier-Coller» le contenu de ce blog sur autres sites internet sans mon consentement est un vol! vendredi 21 janvier 2000

LES PSYCHO-TRAUMATISMES OU POST-TRAUMATIC SYNDROM DESORDER - COURS: PSYCHOLOGIE MEDICALE

Liens sponsorisés

LES PSYCHO-TRAUMATISMES OU POST-TRAUMATIC SYNDROM DESORDER

I-DÉFINITION :

Le psycho-traumatisme ou PTSD est un ensemble de réactions ou de symptômes pouvant se développer chez un sujet après avoir vécu ou être témoin d’un traumatisme. Le traumatisme est un événement hors du commun qui a provoqué la mort, ou causé de sérieuses blessures ou impliqué une menace de mort, et qui a suscité une peur intense et un sentiment d’horreur et d’impuissance. Quiconque a été exposé à un événement d’une telle intensité peut développer les symptômes caractéristiques du PTSD. Le PTSD se définit par la présence des symptômes caractéristiques pendant plus d’un mois et survenant après une période de latence de quelques jours ou mois. Les symptômes observés au début du PTSD sont appelés réaction de stress aigu. Le PTSD est une réaction à long terme et qui peut persister toute la vie en l’absence de traitement.

II-DIAGNOSTIC CLINIQUE :

Selon le DSM IV (association américaine des maladies mentales), il existe 4 axes pour le diagnostic du PTSD
1-L’exposition à un événement traumatisant d’une violence exceptionnelle, accompagné d’un effet de surprise qui a provoqué un vécu de peur et d’impuissance.
2-La réviviscence de l’événement traumatisant, qui est constamment revécu de l’une des façons suivantes:

  • 1-Souvenirs répétitifs et envahissants provoquant un sentiment de détresse. 
  • 2-Rêves répétitifs centrés sur l’événement, provoquant un sentiment de détresse. 
  • 3-Flash-back, impression ou agissements soudains comme si l’événement traumatisant allait se reproduire. 
  • 4-Sentiment intense de détresse lors de l’exposition à des indices interne ou externe évoquant un aspect de l’événement traumatisant. 
  • 5-Réactivité physiologique lors de l’exposition à un indice interne ou externe évoquant un aspect de l’évènement traumatisant.

3-Les conduites d’évitement, persistantes aux stimuli associés au traumatisme et émoussement de la réactivité générale (absente avant le traumatisme.)

  • 1-Effort pour éviter les pensées, sentiments et conversation.
  • 2-Effort pour éviter les activités, endroits et les gens. 
  • 3-Incapacité à se rappeler un aspect important du traumatisme (amnésie.) 
  • 4-Baisse de l’intérêt pour les activités importantes pour l’individu. 
  • 5-Sentiment de détachement d’autrui. 
  •  6-Restriction des affectes (indifférence.) 
  •  7-Sentiment d’avenir bouché.

4-La persistance des symptômes traduit une activation neurovégétative, absente auparavant, avec:

  • 1-Troubles caractériels. 
  • 2-Difficulté d’endormissement. 
  • 3-Hyper-vigilance. 
  • 4-Réaction de sursaut exagérée. 
  • 5-Difficulté de conversation.

En plus de ces catégories, il y a une souffrance importante et une perturbation des activités professionnelles et sociales. Ces troubles s’accompagnent aussi de:
  1. Attaque de panique.
  2. Souffrance psychologique intense qui s’explique par un sentiment de culpabilité, un sentiment d’incommunicabilité et une perte de sentiment de sécurité.

III-ÉVOLUTION :

 Les symptômes débutent habituellement dans les 3 mois. Ils sont de durée variable avec une guérison dans les 3 à 4 mois dans 50% des cas. Sinon, les symptômes seront définitifs et durent à vie et avec le temps, d’autres troubles peuvent se développer : Dépression chronique, toxicomanie, phobie, perturbation conjugale et familiale.

IV-FORMES CLINIQUES :

*-Le PTSD chez l’enfant : La réaction se fait en fonction de l’age et de la réaction des parents qui peuvent jouer un rôle protecteur ou amplificateur du traumatisme. 

  • -La réviviscence : Rêve, jeux, dessin… 
  • -Les difficultés scolaires. 
  • -Les troubles caractériels.
  • - Comportement régressif. 

 A long terme, le traumatisme peut s’inscrire dans la personnalité de l’enfant.

V-PRISE EN CHARGE :

   Au début, juste après le traumatisme, la réaction doit être immédiate pour éviter l’installation du PTSD. Plus l’intervention est précoce, plus l’installation du PTSD est évitée.

  • 1-Etre disponibile, entourer la personne, soutenir, exprimer la solidarité. 
  • 2-Ecouter, car le seul fait de verbaliser peut aider le sujet à surmonter l’émotion. 
  • 3-Informer sur les réactions possibles, ce qui va rendre les symptômes moins inquiétants. 
  • 4-Eviter les sources de stress, rétablir le sentiment de sécurité. 
  • 5-Prescrire un sédatif en cas d’anxiété importante.

VI- Après l’installation du PTSD :

  1. Psychothérapie, visant à redonner au sujet une estime de soi-même, à le déculpabiliser et à l‘aider à comprendre ce qui a pu se produire.
  2. Techniques de déconditionnement et de relaxation.
  3. Prescription de médicaments sédatifs ou antidépresseurs en cas de dépression ou d’anxiété.
  4. Aide sociale et juridique.
  5. En cas de violence massive, un dispositif d’intervention rapide doit être développé pour le soutient psychologique immédiat.
  6. Sur les lieux, il faut assurer le minimum vital, secourir les blessés. S’entretenir avec la famille du blessé.
  7. Précaution particulière pour l’enfant, faire des groupes de parole.
  8. Prodiguer des soins aux personnes présentant des réactions de stress dépassé. Il faut que les intervenants soit préparés.

0 comments :

Laisser un commentaire

Vous aimez, vous n'aimez pas ! Votre avis? Un point de vu? Une correction ou un ajout. Une contribution ou une proposition.. Vous êtes les bienvenus à vous exprimer librement. Vous avez à votre portée des simleys ;) Pour revenir à la page principale: cliquez ici: http://mehdi-mehdy.blogspot.com

Blog Du Chalet ;-) Headlines !

Blog Du Chalet & Des Chalistes ;-)

Derniers Commentaires