Pages

Bienvenue au Blog du Chalet - Espace des étudiants en médecine -
News Algerie-Chalet: Juillet: Changement de la date du week-end en Algérie du Jeudi-Vendredi au Vendredi-Samedi prévu à partir du 14 août prochain. (18 Mai): Les programmes des contrôles vient d’être établie pour la 4eme année de la faculté de médecine de Constantine, qui va faire : un control de Neuro le 18 juin, un contrôle de Pneumo le 28 juin, et un contrôle d’Infectieux le 4 juillet. | La grève des hospitalo-universitaires s'est soldée ce 16 mai officiellement après un accord avec le 1er ministre Ahmed Ouyahia. le déroulement des contrôles est en cours d'études mais en aucun cas l'année ne sera prolongée comme annoncée ces derniers jours. (Debut Mai): Des rumeurs circulent que la grève des facultés de médecine en Algérie qui dure depuis avril, et qui consiste à ne pas faire les contrôles et les examens va être terminée le 17 mai 2009 prochain. (Avril): La grève sur les contrôles continue jusqu'au 13 Mai 2009 avant qu'ils ne prennent une nouvelle décision. (Mars): C'est le début des vacances du printemps et exactement le 21 mars. On dirait que tout est bien calculé. A noter une grève ambigüe le 21-22-23 mars aux hôpitaux qui risque de se renouveler chaque 3 premiers jours des semaines prochaines et qui concernera que les examens et non pas les études. (Fevrier): Tout à l'air de bien marcher, surtout apres avoir passé plusieurs examens et l'annualtion de la greve presumée.(Decembre): Apres les vancances du Aid Al-Adha qui ont pris une semaine, voilà une greve des medecins universitaires qui va prolonger l'incativité d'une autre semaine, jusqu'aux vacances d'hivers! (Novembre): Lors du dernier concours de résidanat et les examens des autres années, la direction a utilisé un appareil de brouillage du champ des téléphones portables.
Medecine News: (Octobre 2011): L'Afssaps révise la balance risque-bénéfice des médicaments de la famille du métoclopramide; Désormais: L'usage du Primpéran est déconseillé chez les moins de 18 ans. (Octobre 2010): Google surveille la progression de la « grippe A » par la mesure de la tendance des recherches effectuer sur son moteur de recherche ; selon Google, plus les gens sont malades, plus ils cherchent à s'informer sur le WEB, et ce, en utilisant des mots-clés bien spécifiques, le résultat de surveillance de la grippe chez Google est disponible sur cette adresse: http://www.google.org/flutrends/intl/fr/. (25 juin 2009): L’Agence européenne du médicament (EMEA), a décidé que L’opiacé dextropropoxyphène (DXP), retrouvé dans le médicament Di-Antalvic ® en association avec le paracétamol pour le traitement symptomatique des affections douloureuses d'intensité modérée à intense, sera bientôt interdit et progressivement retiré du marché européen! Et pour cause sa haute toxicité. En effet la dose thérapeutique est très proche de la dose toxique ce qui a engendré beaucoup d’accidents mortels et de suicides. (11 juin 2009): L’OMS déclare la grippe A(H1N1) ou anciennement "grippe porcine" comme une pandémie! c'est le niveau 6 maximal. (Avril): l'OMS déclare l'urgence devant la multiplication des cas de grippe procine au Mexique qui a était ravagé: 20 personnes sont déjà mortes et prés de 1000 personnes sont sous la surveillance. Plusieurs cas suspects se multiplient aussi au canada, aux USA, et en Europe qui ont d'ailleurs déclaré l'alerte. La grippe porcine est une infection virale hautement contagieuse des porcs due à un orthomyxovirus: Le virus influenza porcin (SIV), avec le type : A et souvent le sous-type H1N1 ou H3N2. Les virus de la grippe humaine et celui du porc ont une origine commune, et des échanges entre les deux espèces s’effectuent régulièrement. La directrice générale de l'OMS dit que: "le virus a un potentiel pandémique! et la situation est imprévisible!". La nouvelle mutation donne au virus de la grippe porcine le pouvoir virulent homme-homme. Un éventuelle vaccin est possible dans les prochains jours.

Les articles qui figurent dans ce blog son écris par moi-même. «Copier-Coller» le contenu de ce blog sur autres sites internet sans mon consentement est un vol! jeudi 6 janvier 2000

OCCLUSIONS INTESTINALES AIGUES

Liens sponsorisés

LES OCCLUSIONS INTESTINALES AIGUËS

I-DEFINITION :

L'occlusion intestinale aiguë est l'arrêt complet et persistant des matières et des gaz au niveau d'un segment quelconque de l'intestin.

Elle ne constitue pas une maladie, mais un syndrome qui reste une urgence chirurgicale.

II-CLASSIFICATION – MECANISMES :

A. Les occlusions mécaniques: Surviennent par 
1-Obstruction de la lumière intestinale: Qui relève de 4 mécanismes 

  • Obstruction de la lumière intestinale par migration et blocage d'un corps étranger à type de débris végétaux, de parasites tel l'ascaris ou plus souvent, par un calcul biliaire ayant migré vers l'intestin via une fistule bilio-digestive, souvent cholécysto-duodénale réalisant un iléus biliaire.

  • Rétrécissement de la lumière intestinale par épaississement inflammatoire de la paroi ou par rétraction scléreuse.

  • Compression de l'intestin par une lésion extrinsèque à l'intestin.

  • Prolifération maligne ou bénigne d'une tumeur pariétale. 2-Strangulation intestinale: Urgence absolue du fait de l'entrée en jeu du facteur d'ischémie vasculaire. Elle survient

  • Par torsion d'une anse autour de son axe, c'est le volvulus.

  • Par étranglement dans un anneau de striction congénital ou acquis, c'est la hernie étranglée.

  • Par télescopage d'un segment dans un autre, c'est l'invagination intestinale aiguë.

  • Par bride post-opératoire.

  • Les occlusions dynamiques ou fonctionnelles: Liées à un trouble de la motricité intestinale, soit spasmodique, soit paralytique. Ce trouble est soit

  • De nature réflexe accompagnant des états douloureux aigus tel une appendicite méso-cœliaque, une cholécystite, une maladie de Crohn, voir une tuberculose intestinale.

  • Provoqué par des troubles métaboliques tel l'hypokaliémie.

  • Conséquence d'une suppuration intra-péritonéale localisée ou généralisée tel un abcès pelvien ou une péritonite.

  • Les occlusions mixtes: Une occlusion dynamique peut devenir mécanique lorsque l'anse occluse, alourdie par les

sécrétions, capote sur elle-même ou autour d'une bride. 
Inversement, une occlusion mécanique partielle peut devenir totale lorsqu'un facteur dynamique se surajoute. 

III-PHYSIOPATHOLOGIE :

L'obstacle intestinal est à l'origine d'une distension intestinale en amont.

La distension engendre des phénomènes locaux et généraux avec stase et ischémie locale et exhemie plasmatique à l'origine de déséquilibre hydro-électrolytique et acido-basique avec anoxie viscérale (cerveau, rein, foie.)

La conjonction de ces phénomènes est à l'origine d'un état de choc.

A. La distension: Se fait en amont de l'obstacle, causée par

  • La stagnation des liquides digestifs (3eme secteur.)

  • L'accumulation de gaz provenant de l'air dégluti par le malade (70%), du passage vers la lumière intestinale de gaz normalement dissous dans le sang (20%) et enfin, de la fermentation bactérienne (10%.)

B. Les conséquences sur la motricité: La distension entraîne une excitation splanchnique réflexe avec 
vasoconstriction des pédicules de l'anse occluse responsable d'hyperpéristaltismeréflexe qui va tenter de forcer 
l'obstacle. Il se traduit cliniquement par la douleur. 

Après l'épuisement neuromusculaire, apparaît l'iléus paralytique (état d'atonie.)

C. Les conséquences sur la pression intestinale: Son augmentation est compensée par l'accroissement du calibre
intestinal, par les vomissements et par l'augmentation de la tension pariétale en baisse. 

D. Les conséquences sur la circulation pariétale: L'augmentation de la tension pariétale entraîne une diminution du 
débit sanguin pariétal avec stase veineuse responsable d'œdème pariétale avecanoxie tissulaire. 

Il s'ensuit une transsudation qui s'opère dans la paroi, accentuant la compression veineuse, dans la lumière intestinale, augmentant la distension et dans la cavité péritonéale élargissant le 3eme secteur.

E. Les conséquences générales: La distension entraîne une surélévation des coupoles diaphragmatiques avec 
limitation de la ventilation pulmonaire, diminution des capacités respiratoires ethypoxie. 

Une compression de la veine cave inférieure avec diminution du retour veineux et augmentation de la pression veineuse, expliquant les possibilités de survenue d'accidents thromboemboliques.

IV-ANATOMIE PATHOLOGIQUE :

  • En amont de l'obstacle, l'intestin est dilaté, avec

  • Amincissement de la paroi intestinale.

  • Hypersécrétion intestinale.

  • Epanchement intra-péritonéale par exsudation séreuse aseptique puis septique.

  • En aval, l'intestin est plat.

  • En cas d'étranglement, compression ou torsion du pédicule mésentérique. La gêne au retour veineux entraîne un œdème étendu à l'intestin et au mésentère. L'anse étranglée est rouge veineuse puis sphacélée avec fausses membranes.

  • L'évolution en l'absence de traitement se fait vers la gangrène et la perforation.

V-DIAGNOSTIC CLINIQUE : Signes fonctionnels

  • Douleur, initiale, soit brutale et permanente, soit progressive et rythmée. Elle est d'abord localisée, puis généralisée à tout l'abdomen. Elle évolue par crises paroxystiques avec intervalles d'accalmies.

  • Vomissements, d'abord alimentaires, puis bilieux et enfin fécaloïdes à un stade tardif. Parfois, ils sont remplacés par de simples nausées.

  • Arrêt des matières et des gaz, définissant le syndrome occlusif, parfois masqué par la vidange du segment d'aval ou par une diarrhée réflexe. Il est précoce dans les occlusions coliques ou basses.

Signes généraux

  • Altération progressive de l'état général.

  • Déshydratation avec yeux cernés, langue sèche, pli cutané et soif intense.

  • Fièvre, pouls accéléré, TA basse, parfois état de choc d'emblée.

Signes physiques

 Inspection

  • Recherche une éventuelle cicatrice opératoire évoquant une occlusion sur bride.

  • Retrouve un météorisme abdominal diffus ou localisé, médian péri-ombilical (siège grêlique) ou en barre oblique (siège colique) Ce météorisme est soit immobile, soit actif animé par des ondes péristaltiques spontanées ou provoquées par la douleur.

 Palpation

  • Recherche une défense ou une contracture témoin de la souffrance d'une anse ou de sa perforation ayant entraînée une péritonite associée.

  • Recherche un étranglement herniaire par palpation systématique des orifices herniaires. 
     Percussion

  • Retrouve une sonorité tympanique avec matité déclive des flancs en cas d'épanchement associés. 
     Auscultation

  • Retrouve un silence abdominal (absence de vitalité de l'anse étranglée)
     Toucher rectal

  • Vérifie la vacuité de l'ampoule rectale.

  • Recherche le pole inférieure d'une tumeur rectale.

  • Recherche une éventuelle rectorragie (invagination intestinale)

  • Sensation de plénitude du cul-de-sac de Douglas (plein de liquide)

VI-DIAGNOSTIC PARACLINIQUE :

Bilan biologique

A. Ionogramme sanguin: Recherche un déséquilibre hydro-électrolytique et acido-basique.

B. FNS: Recherche une hyperleucocytose et une anémie.

C. Dosage de l'urée/créatinine sanguine: Evalue la fonction rénale.

Imagerie

D. ASP: De face debout puis couché. De profil couché, en décubitus latéral puis enTrendelenburg (position 
gynécologique.) Il montre 

    1. o Des images de niveaux hydro-aériques avec opacité basale à limite supérieure horizontale, surmontée d'une hyperclarté. Dans les occlusions grêlique, les niveaux sont souvent centraux, multiples, plus larges que hauts, disposés en

    2. terrasses étagées, en tuyaux d'orgue, en marche d'escalier ou en damier, en arceau. Dans les occlusions coliques, les niveaux sont périphériques, peu nombreux, volumineux, et plus hauts que larges.
  1. o Une aérobilie traduisant la présence d'air dans les voies biliaires, témoin d'un iléus biliaire.

E. Lavement aux produits hydrosolubles: Oppose

  1. oLes occlusions du grêle, où le colon est injecté en totalité.

  2. oLes occlusions du colon, où le produit bute contre l'obstacle précocement.

F. Echographie abdominale: Met en évidence

  1. oUn corps étranger en cas d'occlusion post-opératoire.

  2. oUn foyer d'abcès, une tumeur ou une cholécystite lithiasique occlusive.

Diagnostic topographique différentiel entre occlusion haute et basse

DébutVomissementsArrêt des matières et des gazMétéorismeEtat généralASPLavement aux hydrosolubles
Occlusion hauteBrutalPrécoces et abondantsTardif et incompletModéréRapidement altéréCentraux plus larges que hautsInjection de tout le colon
Occlusion basseImage d'arrêt net Im. Lacunaire ou
ProgressifTardifs et raresNetPrécoce et importantConservéPériphériques plus hauts que largessténosante en cas de cancer. Im. En cocarde en cas d'invagination. Im. En bec d'oiseau en cas
de VCP

Diagnostic physiopathologique différentiel entre occlusion par obstruction et par strangulation

DébutEtat généralAbdomenTempératurePoulsSiège de l'occlusionASP
ObstructionProgressifNon altéréNormalEn général basNiveau hydro-aériques
StrangulationBrutalParfois état de chocMétéorisé avec douleurs localiséesSub-fébrileAccéléréEn général hautArceau unique au début ou une seule anse distendue

VII-ETIOLOGIES :

A. Les occlusions du grêle
1-Adhérences et brides post-opératoires. 
2-Etranglement herniaire. 
3-Obstruction intrinsèque (iléus biliaire.) 
4-Invagination intestinale 

B. Les occlusions du colon
1-Volvulus du colon pelvien 
2-Tumeurs colo-rectales. 
3-Sigmoïdites rétractiles ou diverticulaires. 

VIII-DIAGNOSTIC DIFFERENTIEL :

Occlusions accompagnant une affection médicamenteuse

La colique néphrétique, pouvant s'accompagner d'un tableau pseudo-occlusif par ectasie colique, diagnostic

confirmé par l'échographie rénale. 
9 La colique hépatique ou saturnisme. 
9 L'hypokaliémie, pouvant engendrer un iléus réactionnel, l'ionogramme confirme le diagnostic. 

Occlusions accompagnant une affection chirurgicale

9 Péritonite généralisée. 
9 Appendicite aiguë méso-cœliaque. 
9 Certaines cholécystites. 
9 L'infarctus iléo-mésentérique. 
9 La pancréatite aiguë. 
9 Hématomes rétro-péritonéaux après traumatisme abdominal violent. 

IX- TRAITEMENT :

A. But:

  • Rétablissement du transit intestinal mais non-obligatoirement de la continuité digestive..

  • Correction rapide des troubles hydro-électrolytiques.

  • Traitement de réanimation
    ¾ 
    Aspiration digestive continue par sonde gastrique contre la distension. 
    ¾ Correction des troubles métaboliques selon l'ionogramme. 
    ¾ Antibiothérapie préventive adaptée contre les infections. 
    ¾ Ration calorique suffisante 

  • Traitement chirurgical: S'adresse aux occlusions mécaniques, ce traitement consiste à 
    ¾ Lever l'obstacle par 

  1. oSection des brides.

  2. o Libération des adhérences.

  3. oDétorsion des anses volvulées.

  4. o Désinvagination.

  5. oRéduction d'une hernie interne. ¾ Vérifier la vitalité de l'anse en contrôlant sa reprise de couleur, si l'anse n'est pas viable, résection. ¾ Vidanger l'intestin par expression manuelle du liquide de stase vers la sonde gastrique placée dans l'estomac. ¾ Dérouler et replacer dans le bon ordre la totalité des anses. ¾ Lorsque l'occlusion est associée à une péritonite empêchant la suture digestive, la réalisation de stomies (mise à la

peau de segments d'intestin) est pratiquée (iléostomie et colostomie.) ¾ Le rétablissement de la continuité digestive se fera secondairement (3 mois après l'intervention.) ¾ Lorsque l'occlusion est associée à une tumeur, la résection de l'anse portant la tumeur est imposée. Si cette possibilité

est inenvisageable, on procède à une dérivation interne contournant l'obstacle tumoral et rétablissant le libre cours du transit intestinal.

D. Traitement instrumental: Exceptionnellement indiqué. 
¾ Intubation recto-colique en cas de VCP. 
¾ Lavement désinvaginant en cas d'invagination intestinale aiguë. 
¾ Coloscopie itérative de décompression dans le syndrome d'Ogilvie pour éviter la perforation diastatique du cæcum. 


2 comments :

  1. Une question: vu que le pays cours un risque de deshydratation,comment se fera la rehydratation?

    RépondreSupprimer
  2. Je parlais du patient au fait

    RépondreSupprimer

Vous aimez, vous n'aimez pas ! Votre avis? Un point de vu? Une correction ou un ajout. Une contribution ou une proposition.. Vous êtes les bienvenus à vous exprimer librement. Vous avez à votre portée des simleys ;) Pour revenir à la page principale: cliquez ici: http://mehdi-mehdy.blogspot.com

Blog Du Chalet ;-) Headlines !

Blog Du Chalet & Des Chalistes ;-)

Derniers Commentaires