Pages

Bienvenue au Blog du Chalet - Espace des étudiants en médecine -
News Algerie-Chalet: Juillet: Changement de la date du week-end en Algérie du Jeudi-Vendredi au Vendredi-Samedi prévu à partir du 14 août prochain. (18 Mai): Les programmes des contrôles vient d’être établie pour la 4eme année de la faculté de médecine de Constantine, qui va faire : un control de Neuro le 18 juin, un contrôle de Pneumo le 28 juin, et un contrôle d’Infectieux le 4 juillet. | La grève des hospitalo-universitaires s'est soldée ce 16 mai officiellement après un accord avec le 1er ministre Ahmed Ouyahia. le déroulement des contrôles est en cours d'études mais en aucun cas l'année ne sera prolongée comme annoncée ces derniers jours. (Debut Mai): Des rumeurs circulent que la grève des facultés de médecine en Algérie qui dure depuis avril, et qui consiste à ne pas faire les contrôles et les examens va être terminée le 17 mai 2009 prochain. (Avril): La grève sur les contrôles continue jusqu'au 13 Mai 2009 avant qu'ils ne prennent une nouvelle décision. (Mars): C'est le début des vacances du printemps et exactement le 21 mars. On dirait que tout est bien calculé. A noter une grève ambigüe le 21-22-23 mars aux hôpitaux qui risque de se renouveler chaque 3 premiers jours des semaines prochaines et qui concernera que les examens et non pas les études. (Fevrier): Tout à l'air de bien marcher, surtout apres avoir passé plusieurs examens et l'annualtion de la greve presumée.(Decembre): Apres les vancances du Aid Al-Adha qui ont pris une semaine, voilà une greve des medecins universitaires qui va prolonger l'incativité d'une autre semaine, jusqu'aux vacances d'hivers! (Novembre): Lors du dernier concours de résidanat et les examens des autres années, la direction a utilisé un appareil de brouillage du champ des téléphones portables.
Medecine News: (Octobre 2011): L'Afssaps révise la balance risque-bénéfice des médicaments de la famille du métoclopramide; Désormais: L'usage du Primpéran est déconseillé chez les moins de 18 ans. (Octobre 2010): Google surveille la progression de la « grippe A » par la mesure de la tendance des recherches effectuer sur son moteur de recherche ; selon Google, plus les gens sont malades, plus ils cherchent à s'informer sur le WEB, et ce, en utilisant des mots-clés bien spécifiques, le résultat de surveillance de la grippe chez Google est disponible sur cette adresse: http://www.google.org/flutrends/intl/fr/. (25 juin 2009): L’Agence européenne du médicament (EMEA), a décidé que L’opiacé dextropropoxyphène (DXP), retrouvé dans le médicament Di-Antalvic ® en association avec le paracétamol pour le traitement symptomatique des affections douloureuses d'intensité modérée à intense, sera bientôt interdit et progressivement retiré du marché européen! Et pour cause sa haute toxicité. En effet la dose thérapeutique est très proche de la dose toxique ce qui a engendré beaucoup d’accidents mortels et de suicides. (11 juin 2009): L’OMS déclare la grippe A(H1N1) ou anciennement "grippe porcine" comme une pandémie! c'est le niveau 6 maximal. (Avril): l'OMS déclare l'urgence devant la multiplication des cas de grippe procine au Mexique qui a était ravagé: 20 personnes sont déjà mortes et prés de 1000 personnes sont sous la surveillance. Plusieurs cas suspects se multiplient aussi au canada, aux USA, et en Europe qui ont d'ailleurs déclaré l'alerte. La grippe porcine est une infection virale hautement contagieuse des porcs due à un orthomyxovirus: Le virus influenza porcin (SIV), avec le type : A et souvent le sous-type H1N1 ou H3N2. Les virus de la grippe humaine et celui du porc ont une origine commune, et des échanges entre les deux espèces s’effectuent régulièrement. La directrice générale de l'OMS dit que: "le virus a un potentiel pandémique! et la situation est imprévisible!". La nouvelle mutation donne au virus de la grippe porcine le pouvoir virulent homme-homme. Un éventuelle vaccin est possible dans les prochains jours.

Les articles qui figurent dans ce blog son écris par moi-même. «Copier-Coller» le contenu de ce blog sur autres sites internet sans mon consentement est un vol! mardi 18 janvier 2000

LES CORTICOÏDES

Liens sponsorisés

LES CORTICOÏDES


I- INTRODUCTION : Le cortex surrénalien sécrète 2 stéroïdes, les glucocorticoïdes (chef de fil: Cortisol) à action anti-inflammatoire et les minéralocorticoïdes (Aldostérone) dont le rôle est l'équilibre hydro-sodé. La corticothérapie est le traitement par les glucocorticoïdes "GC".


II- EFFETS BIOLOGIQUES DE LA CORTICOTHÉRAPIE
A- Action anti-inflammatoire, anti-allergique et anti-immunitaire
1-Action anti-inflammatoire:
  1. Sur l'inflammation aiguë: 1-Réduction de l'hyperhémie et de la transsudation. 2-Réduction du chimiotactisme et de la diapédèse leucocytaire.
  2. Sur l'inflammation chronique: Baisse de la sécrétion des lysosomes par stabilisation de la membrane.
2-Action anti-allergique:  
  • Réduction de l'hypersensibilité du complexe immun Ag-Ac. 
  • Diminution des réactions à la sérotonine et l'histamine.
3-Action anti-immunitaire: Diminution de la sécrétion des anticorps par réduction de la maturation des lymphocytes B.

B-Action métabolique
1-Sur le métabolisme glucidique: Hyperglycémie avec à long terme et à forte dose un diabète insulino-résistant chez le prédisposé évoluant après arrêt du traitement vers la disparition dans 50% des cas ou la chronicité dans les 50% restants. 
2-Sur le métabolisme protidique: Hypercatabolisme protidique, expliquant la fente musculaire.
3-Sur le métabolisme lipidique:
  • Lipolyse et inhibition de la lipogénèse. 
  • Modification de la répartition des graisses: syndrome de Cushing.
4-Sur le métabolisme hydro-sodé:  
  • Rétention hydrique → œdèmes. 
  • Rétention sodée → HTA avec risque de décompensation d'une ICG ou ICD.
5-Sur le métabolisme calcique:  

C-Action hématologique:  
1-Augmentation du nombre de GR.
2-Augmentation du nombre de GB, contrastant avec une lymphopénie et une éosinopénie.

D- Effet digestif: Baisse de la sécrétion du mucus gastrique → gastrite, ulcère et perforation. 

E- Effet neurologique central:
1- Possible réactions psychiques type euphorie et syndrome hallucinatoire pouvant conduire au suicide, imposant la recherche des antécédents psychiques (anamnèse.) 
2-Polyphagie et boulimie.



III- INDICATIONS DE LA CORTICOTHÉRAPIE
A- Rhumatologie: PAR et RAA
B- Maladies systémiques: Sarcoïdose, collagénoses, LED et maladie de Behcet
C- Gastro-hépato-entérologie: Crohn, RCUH et hépatites auto-immunes
D- Néphrologie: Syndrome néphrotique, surtout la néphrose lipoïdique chez l'enfant. 
E- Hématologie: Maladie de Kahler et LAL
F- Pneumologie: Asthme
G- Dermatologie: Eczéma et psoriasis
H- Ophtalmologie: Kératite et iritis.


IV- EFFETS SECONDAIRES DE LA CORTICOTHÉRAPIE :

Dépendent de

1. La durée et la dose. 
2. Le type de propriétés dominant.
A. Troubles digestifs: Surviennent à des doses minimes et au début du traitement
1-Perforation d'ulcère: Sthénique ou asthénique (asymptomatique.) 
2-Hémorragies digestives: Minimes (avec asthénie, essoufflement, et à la FNS: anémie hypochrome microcytaire
sidéropénique) ou massive (avec débâcle rectorragique.)
3-Epigastralgie
4-Œsophagite.  
5-Pancréatite aiguë: Rare.
Prévention:
  • 1-Recherche d'un ulcère. 
  • 2-Contre-indication si ulcère.
  • 3-Antiacides.
  • 4-Proscription d'autres médicaments agressifs type Sectral.


B. Troubles psychiques: Prise modérée et au début.
Prévention:  
  • 1-Recherche d'antécédents psychiques. 
  • 2-Contre-indication si troubles psychiques.

C. Troubles métaboliques: Obligatoires si corticothérapie à forte dose et au long court.
1- Rétention hydro-sodée: Surtout pour les produits naturels, avec HTA, œdèmes et décompensation d'une insuffisance cardiaque.
Prévention:
  • 1- Contrôle de la TA, du poids. 
  • 2-Recherche des œdèmes. 
  • 3-ECG. 
  • 4-Hygiène diététique. 
  • 5-Diurétiques: Aldactone.
2-Déplétion potassique: Due à l'effet minéralocorticoïdes avec hypercatabolisme protidique accélérant l'élimination du K, de plus, les Diurétiques peuvent aggraver l'hypokaliémie. Elle se traduit par une asthénie avec paresthésies des extrémités, crampes musculaires et au max un état pseudo-paralytique, à l'ECG: troubles de la conduction (BAV du 1er degré, onde T aplatie voire inversée, onde U.)
Prévention:
  • 1-Prendre des laitages et des fruits. 
  • 2-Prendre des médicaments par voie orale.
3-Diabète: Avec une hyperglycémie › 1.26 g/l lié à l'insulino-résistance, évoluant vers la régression ou la chronicité.
4-Syndrome de Cushing: Se traduit par des modifications morphologiques (visage en pleine lune avec bosse de bison), modifications cutanées (acné, vergetures pourpres horizontales, ecchymoses), modifications musculaires (amyotrophie surtout des racines des membres), HTA systolique et diastolique, douleurs osseuses avec/sans tassements vertébraux (ostéoporose.)

D. Aggravation des infections:
1. Tuberculose pulmonaire.
2. Viroses: Varicelle et herpès cornéen.
3. Fongiques: Candidose.

E. Accidents oculaires:
1. Cataracte.  
2. Glaucome.
F. Accidents rénaux Avec décompensation d'une IR par aggravation de l'urémie lié à l'hypercatabolisme protidique et hyperproduction d'ions H+ avec acidose. Contre-indication des corticoïdes sauf pour traiter l'affection causale (ex: LED)
G. Accidents vasculaires: Type thromboses veineuses ou artérielles, rares.

H. Accidents gynécologiques: Type aménorrhées secondaires, rares.

I. Accidents par freinage hypophysaire: L'insuffisance corticosurrénale "ICS" peut survenir
1- Au cours du traitement, lors de l'accroissement transitoire des besoins (agression physique.)
2- A l'arrêt ou la diminution brutale, par atrophie des surrénales.
3- Après l'arrêt bien conduit, lors d'une infection ou un acte chirurgical.
L'ICS est d'origine haute, les minéralocorticoïdes sont contre-indiqués.


V- CONDUITE D'UNE CORTICOTHÉRAPIE :
1- Ne prescrire que si indication.
2- Respecter les contre-indications absolues.
3- Prescrire la dose la plus faible et pour la durée la plus courte.
4- Privilégier les Corticoïdes de demi-vie courte.
5- Savoir répartir les doses (max le matin et le min le soir, 1 jour/2.)
6- Surveiller le traitement:
  1. Clinique: Poids, œdèmes, TA.
  2. Paraclinique: Fibroscopie (ulcère), Bilan osseux radio et calcémie, surtout chez la multipare et la ménopausée (ostéoporose), Glycémie (hyperglycémie), kaliémie (hypokaliémie), ionogramme, exploration de l'axe hypothalamo-hypophyso-surrénalien "HHS" avec dosage du cortisol matin et soir.
7- Associer une insulinothérapie et une antibiothérapie.
8- Conserver un régime alimentaire assez constant, hyposodé, hypoprotidique et assez riche en K et lipides.
9- Arrêter la corticothérapie, JAMAIS brutalement car risque de recrudescence des signes et d'ICS aiguë, le sevrage doit tenir compte de:
  • De la justification de l'arrêt.
  • De la diminution progressive et surveillée.
  • De la posologie, temporairement augmentée en cas d'agression.
Il se déroule comme suit:
  1. Diminution de 5 mg/smn, à 20 mg, donner 40 mg 1 jr/2 pour stimuler l'antéhypophyse.
  2. Réduire de 2.5 mg/smn voir /2 smn.
  3. A 0 mg, faire le test au Synacthene®: Mesurer la cortisolémie de base le matin, puis injecter 0.25 mg de Synacthene® en IM et refaire la cortisolémie. Normalement, élévation de 50% de la dose basale → surrénale intacte, sinon substituer.

0 comments :

Laisser un commentaire

Vous aimez, vous n'aimez pas ! Votre avis? Un point de vu? Une correction ou un ajout. Une contribution ou une proposition.. Vous êtes les bienvenus à vous exprimer librement. Vous avez à votre portée des simleys ;) Pour revenir à la page principale: cliquez ici: http://mehdi-mehdy.blogspot.com

Blog Du Chalet ;-) Headlines !

Blog Du Chalet & Des Chalistes ;-)

Derniers Commentaires