Pages

Bienvenue au Blog du Chalet - Espace des étudiants en médecine -
News Algerie-Chalet: Juillet: Changement de la date du week-end en Algérie du Jeudi-Vendredi au Vendredi-Samedi prévu à partir du 14 août prochain. (18 Mai): Les programmes des contrôles vient d’être établie pour la 4eme année de la faculté de médecine de Constantine, qui va faire : un control de Neuro le 18 juin, un contrôle de Pneumo le 28 juin, et un contrôle d’Infectieux le 4 juillet. | La grève des hospitalo-universitaires s'est soldée ce 16 mai officiellement après un accord avec le 1er ministre Ahmed Ouyahia. le déroulement des contrôles est en cours d'études mais en aucun cas l'année ne sera prolongée comme annoncée ces derniers jours. (Debut Mai): Des rumeurs circulent que la grève des facultés de médecine en Algérie qui dure depuis avril, et qui consiste à ne pas faire les contrôles et les examens va être terminée le 17 mai 2009 prochain. (Avril): La grève sur les contrôles continue jusqu'au 13 Mai 2009 avant qu'ils ne prennent une nouvelle décision. (Mars): C'est le début des vacances du printemps et exactement le 21 mars. On dirait que tout est bien calculé. A noter une grève ambigüe le 21-22-23 mars aux hôpitaux qui risque de se renouveler chaque 3 premiers jours des semaines prochaines et qui concernera que les examens et non pas les études. (Fevrier): Tout à l'air de bien marcher, surtout apres avoir passé plusieurs examens et l'annualtion de la greve presumée.(Decembre): Apres les vancances du Aid Al-Adha qui ont pris une semaine, voilà une greve des medecins universitaires qui va prolonger l'incativité d'une autre semaine, jusqu'aux vacances d'hivers! (Novembre): Lors du dernier concours de résidanat et les examens des autres années, la direction a utilisé un appareil de brouillage du champ des téléphones portables.
Medecine News: (Octobre 2011): L'Afssaps révise la balance risque-bénéfice des médicaments de la famille du métoclopramide; Désormais: L'usage du Primpéran est déconseillé chez les moins de 18 ans. (Octobre 2010): Google surveille la progression de la « grippe A » par la mesure de la tendance des recherches effectuer sur son moteur de recherche ; selon Google, plus les gens sont malades, plus ils cherchent à s'informer sur le WEB, et ce, en utilisant des mots-clés bien spécifiques, le résultat de surveillance de la grippe chez Google est disponible sur cette adresse: http://www.google.org/flutrends/intl/fr/. (25 juin 2009): L’Agence européenne du médicament (EMEA), a décidé que L’opiacé dextropropoxyphène (DXP), retrouvé dans le médicament Di-Antalvic ® en association avec le paracétamol pour le traitement symptomatique des affections douloureuses d'intensité modérée à intense, sera bientôt interdit et progressivement retiré du marché européen! Et pour cause sa haute toxicité. En effet la dose thérapeutique est très proche de la dose toxique ce qui a engendré beaucoup d’accidents mortels et de suicides. (11 juin 2009): L’OMS déclare la grippe A(H1N1) ou anciennement "grippe porcine" comme une pandémie! c'est le niveau 6 maximal. (Avril): l'OMS déclare l'urgence devant la multiplication des cas de grippe procine au Mexique qui a était ravagé: 20 personnes sont déjà mortes et prés de 1000 personnes sont sous la surveillance. Plusieurs cas suspects se multiplient aussi au canada, aux USA, et en Europe qui ont d'ailleurs déclaré l'alerte. La grippe porcine est une infection virale hautement contagieuse des porcs due à un orthomyxovirus: Le virus influenza porcin (SIV), avec le type : A et souvent le sous-type H1N1 ou H3N2. Les virus de la grippe humaine et celui du porc ont une origine commune, et des échanges entre les deux espèces s’effectuent régulièrement. La directrice générale de l'OMS dit que: "le virus a un potentiel pandémique! et la situation est imprévisible!". La nouvelle mutation donne au virus de la grippe porcine le pouvoir virulent homme-homme. Un éventuelle vaccin est possible dans les prochains jours.

Les articles qui figurent dans ce blog son écris par moi-même. «Copier-Coller» le contenu de ce blog sur autres sites internet sans mon consentement est un vol! jeudi 6 janvier 2000

LE CANCER DE L'OESOPHAGE

Liens sponsorisés

LE CANCER DE L'ŒSOPHAG

I-INTRODUCTION : Le cancer de l'œsophage représente 13% des kystes digestifs, son diagnostic est souvent tardif, au stade la dysphagie. Il atteint plus fréquemment le 1/3 moyen et il s'agit souvent d'un cancer épidermoïde dont le diagnostic repose sur

l'endoscopie avec biopsie et dont le traitement curatif est chirurgical, aidé par la chimiothérapie.

II-EPIDEMIOLOGIE : Il est plus fréquent chez l'homme que chez la femme, surtout de race noire et à partir de 60 ans.

AFacteurs prédisposants
™ 
Antécédents de cancer ORL.
™ Lésions d'œsophagites peptiques ou caustiques. 
™ Dysplasie œsophagienne au-cours des sidéropénies (syndrome de Plummer – Vinson.) 

B. Facteurs favorisants
™ 
Intoxication alcoolo-tabagique chronique. 
™ Alimentation riche en nitrosamine. 
™ Antécédent de cancer des voies aéro-digestives supérieures. 

III-ANATOMIE PATHOMOGIQUE :

A. Macroscopie: Il s'agit de formes infiltrantes bourgeonnantes ou ulcérées. 
Les formes associées ne sont pas rares. Il peut s'agir de lésion unique ou multiple. 

B. Microscopie: 
1-Le carcinome épidermoïde: C'est la forme habituelle, il peut siéger depuis la langue jusqu'au cardia. Il peut être 

bien, moyennement ou peu différentié. 2-L'adénocarcinome: Forme plus rare, il siége surtout sur une muqueuse cylindrique (endobrachy-œsophage.) 3-Autres types: encore plus rares, cancers anaplasiques, sarcomes, mélanome.

C. Extension:

1-En profondeur: On définit 
a-Le cancer in situ ne dépassant pas la sous-muqueuse. 
b-Le cancer invasif qui dépasse la sous-muqueuse. 

2-En hauteur: La tumeur peut envahir la sous-muqueuse en hauteur, source d'envahissement de la tranche de section chirurgicale.

3-Ganglionnaire: 
a-Relais œsophagiens: Disposés au contact de la muqueuse œsophagienne.
b-Relais para-œsophagiens: Communs à tous les organes voisins. 

4-Métastatique: 
a-Loco-régionale (trachéo-bronchique, pleural, péricardique, diaphragmatique.) 
b-A distance (foie, os, etc.) 

5-CLASSIFICATION TNM: repose sur la clinique, la radiologie et l'endoscopie.

  • TIS: cancer superficiel.

  • T1: cancer de moins de 5 cm de long, non-circulaire.

  • T2: cancer entre 5 et 10 cm de long ou circulaire, sans extension extra-œsophagienne.

  • T3: cancer sup à 10 cm ou avec extension extra-œsophagienne.

  • N0: pas d'envahissement ganglionnaire. N1: envahissement ganglionnaire. 
    ¾ M0: pas de métastases. ¾ M1: présence de métastases.

IV-DIAGNOSTIC CLINIQUE : Du fait du diagnostic le plus souvent tardif, la clinique est largement dominée par

• La dysphagie, témoin de l'évolution tardive. Se traduit par une sensation de ralentissement ou d'accrochage rétrosternal du bol alimentaire d'abord intermittente, minime, fugace et sélective pour les aliments solides, puis permanente et de moins en moins sélective. Au max, elle réalise une aphagie.

Autres signes évocateurs

  • Douleur épigastrique, rétro-sternale ou postérieure, permanente ou dépendante de la déglutition.

  • Régurgitation et hypersialorrhée à jeun.

  • AEG avec anorexie, asthénie, amaigrissement et anémie.

V-DIAGNOSTIC PARACLINIQUE :

A. L'endoscopie digestive: Permet de

  1. o Visualiser la tumeur qui peut être végétante, ulcérée ou infiltrante ou l'association des 3 réalisant l'aspect en lobe d'oreille.

  2. oClasser le cancer qui peut être superficiel ou avancé.

  3. oVérifier l'intégrité de l'estomac.

  4. oRéaliser des prélèvements biopsiques pouvant être dirigés par les colorations vitales.

NB™ Le Lugol donne une coloration brunâtre à la muqueuse normale, la biopsie intéresse alors les zones dites Lugol négatif. ™ Le Bleu de toluidine se fixe sur les cellules pathologiques et la biopsie intéresse les zones dites Bleu de toluidine positif.

B. Le transit œso-gastro-duodénal: Révèle classiquement

  1. oUne sténose longue, irrégulière, excentrée, angulée et tortueuse traduisant une forme infiltrante.

  2. o Une lacune marginale, irrégulière, rigide et associée à une image d'addition étendue, peu profonde et typiquement en ménisque traduisant une forme bourgeonnante.

  3. o Une sténose courte, régulière, d'une encoche lobulée polypoïde, d'ulcération ou de rigidité traduisant une forme ulcéro- végétante.

VI-BILAN D'EXTENSION :

A. L'endoscopie digestive: Permet de

➲Apprécier l'extension tumorale en hauteur et selon la circonférence de la lumière œsophagienne.

B. L'écho-endoscopie: Permet de

  • Apprécier l'infiltration tumorale en profondeur dans la paroi œsophagienne.

  • Rechercher des ganglions péri-œsophagiens.

C. L'endoscopie trachéo-bronchique: Permet de

  • Rechercher une infiltration tumorale de l'arbre trachéo-bronchique.

  • Le scanner: Explore le cou, le médiastin et l'étage sus-mésocolique et permet de

  • Rechercher une localisation secondaire, notamment au niveau des ganglions de l'aorte et de l'arbre respiratoire.

E. La laryngoscopie indirecte: Permet de

➲Explorer les voies aéro-digestives supérieures.

F. L'échographie abdominale: Permet de

  • Rechercher une localisation secondaire, notamment au niveau du foie et des ganglions cœliaques.

  • Autres examens: Marqueurs tumoraux, Scintigraphie, IRM.

VII-BILAN PRE-THERAPEUTIQUE :

  • Exploration de la fonction hépatique.

  • Exploration de la fonction pulmonaire (les chiffres limites acceptés pour une thoracotomie sont PaCO2 inf à 70 mmHg et un VEMS/CV sup à 50%.)

  • Etat nutritionnel.

VIII-PRONOSTIC : Malgré l'amélioration des techniques d'anesthésie et de la chirurgie, le pronostic des cancers œsophagiens reste mauvais.

IX- TRAITEMENT :

A. Traitement chirurgical:

1-Chirurgie radicale ou carcinologie: consiste à extirper la tumeur et ses relais ganglionnaires avec rétablissement de la continuité digestive par le colon, le grêle ou l'estomac. Elle utilise soit ¾ La voie thoracique et abdominale. ¾ La voie thoracique, abdominale et cervicale.

2- Chirurgie palliative: rarement indiquée, surtout en cas de tumeur non-extirpable, elle consiste à court-circuiter la tumeur.

B. Autres méthodes
¾ 
Dilatation et endoprothèse par voie endoscopique, indiquée à titre palliatif pour les tumeurs sténosantes ou avec 

fistule trachéale. ¾ Photodestruction au laser pour améliorer la dysphagie. ¾ Radiothérapie, exclusivement à titre curatif dans les tumeurs in situ, palliative chez les malades inopérables ou

combinée à la chirurgie. 
¾ Chimiothérapie: Isolée ou associée à la radiothérapie en post-opératoire. 

0 comments :

Laisser un commentaire

Vous aimez, vous n'aimez pas ! Votre avis? Un point de vu? Une correction ou un ajout. Une contribution ou une proposition.. Vous êtes les bienvenus à vous exprimer librement. Vous avez à votre portée des simleys ;) Pour revenir à la page principale: cliquez ici: http://mehdi-mehdy.blogspot.com

Blog Du Chalet ;-) Headlines !

Blog Du Chalet & Des Chalistes ;-)

Derniers Commentaires