Pages

Bienvenue au Blog du Chalet - Espace des étudiants en médecine -
News Algerie-Chalet: Juillet: Changement de la date du week-end en Algérie du Jeudi-Vendredi au Vendredi-Samedi prévu à partir du 14 août prochain. (18 Mai): Les programmes des contrôles vient d’être établie pour la 4eme année de la faculté de médecine de Constantine, qui va faire : un control de Neuro le 18 juin, un contrôle de Pneumo le 28 juin, et un contrôle d’Infectieux le 4 juillet. | La grève des hospitalo-universitaires s'est soldée ce 16 mai officiellement après un accord avec le 1er ministre Ahmed Ouyahia. le déroulement des contrôles est en cours d'études mais en aucun cas l'année ne sera prolongée comme annoncée ces derniers jours. (Debut Mai): Des rumeurs circulent que la grève des facultés de médecine en Algérie qui dure depuis avril, et qui consiste à ne pas faire les contrôles et les examens va être terminée le 17 mai 2009 prochain. (Avril): La grève sur les contrôles continue jusqu'au 13 Mai 2009 avant qu'ils ne prennent une nouvelle décision. (Mars): C'est le début des vacances du printemps et exactement le 21 mars. On dirait que tout est bien calculé. A noter une grève ambigüe le 21-22-23 mars aux hôpitaux qui risque de se renouveler chaque 3 premiers jours des semaines prochaines et qui concernera que les examens et non pas les études. (Fevrier): Tout à l'air de bien marcher, surtout apres avoir passé plusieurs examens et l'annualtion de la greve presumée.(Decembre): Apres les vancances du Aid Al-Adha qui ont pris une semaine, voilà une greve des medecins universitaires qui va prolonger l'incativité d'une autre semaine, jusqu'aux vacances d'hivers! (Novembre): Lors du dernier concours de résidanat et les examens des autres années, la direction a utilisé un appareil de brouillage du champ des téléphones portables.
Medecine News: (Octobre 2011): L'Afssaps révise la balance risque-bénéfice des médicaments de la famille du métoclopramide; Désormais: L'usage du Primpéran est déconseillé chez les moins de 18 ans. (Octobre 2010): Google surveille la progression de la « grippe A » par la mesure de la tendance des recherches effectuer sur son moteur de recherche ; selon Google, plus les gens sont malades, plus ils cherchent à s'informer sur le WEB, et ce, en utilisant des mots-clés bien spécifiques, le résultat de surveillance de la grippe chez Google est disponible sur cette adresse: http://www.google.org/flutrends/intl/fr/. (25 juin 2009): L’Agence européenne du médicament (EMEA), a décidé que L’opiacé dextropropoxyphène (DXP), retrouvé dans le médicament Di-Antalvic ® en association avec le paracétamol pour le traitement symptomatique des affections douloureuses d'intensité modérée à intense, sera bientôt interdit et progressivement retiré du marché européen! Et pour cause sa haute toxicité. En effet la dose thérapeutique est très proche de la dose toxique ce qui a engendré beaucoup d’accidents mortels et de suicides. (11 juin 2009): L’OMS déclare la grippe A(H1N1) ou anciennement "grippe porcine" comme une pandémie! c'est le niveau 6 maximal. (Avril): l'OMS déclare l'urgence devant la multiplication des cas de grippe procine au Mexique qui a était ravagé: 20 personnes sont déjà mortes et prés de 1000 personnes sont sous la surveillance. Plusieurs cas suspects se multiplient aussi au canada, aux USA, et en Europe qui ont d'ailleurs déclaré l'alerte. La grippe porcine est une infection virale hautement contagieuse des porcs due à un orthomyxovirus: Le virus influenza porcin (SIV), avec le type : A et souvent le sous-type H1N1 ou H3N2. Les virus de la grippe humaine et celui du porc ont une origine commune, et des échanges entre les deux espèces s’effectuent régulièrement. La directrice générale de l'OMS dit que: "le virus a un potentiel pandémique! et la situation est imprévisible!". La nouvelle mutation donne au virus de la grippe porcine le pouvoir virulent homme-homme. Un éventuelle vaccin est possible dans les prochains jours.

Les articles qui figurent dans ce blog son écris par moi-même. «Copier-Coller» le contenu de ce blog sur autres sites internet sans mon consentement est un vol! lundi 24 janvier 2000

INTRODUCTION A L'ÉTUDE DE L'ÉCONOMIE DE SANTÉ - COURS: ECONOMIE DE SANTE

Liens sponsorisés

INTRODUCTION A L'ÉTUDE DE L'ÉCONOMIE DE SANTÉ


I-DÉFINITIONS

L'économie est l'art de bien conduire, bien administrer et bien gérer les richesses de la cité et de l'état.
Selon G. Rosch,; l'économie est "une science qui a pour objet l'étude de l'activité humaine en tant qu'elle est appliquée à la production, l'échange et la consommation des biens et des services, en vue de satisfaire les besoins des hommes".

 L'économie étudie l'activité qui vise à adapter les ressources du monde extérieur aux besoins de l'homme. 
Pour qu'il y ait Economie, il faut qu'il y ait Travail, pour obtenir des biens qui permettent d'obtenir d'autres biens, c'est la capitalisation.

L'économie comprend 4 chapitres:

  1. La production de biens. 
  2. Les échanges (marché) ou circulation. 
  3. La répartition (distribution.) 
  4. La disposition (investissement, consommation.)

Selon G. Rosch, l'économie médicale "a pour objet l'étude des activités de production, d'échanges et de consommation des biens et des services, destinés au diagnostic et au traitement préventif et curatif des affections atteignant les individus et passant par le canal d'un ensemble de professionnels qualifiés et d'entreprises spécialisées".

Ainsi, le système de santé a 6 fonctions (activités retenues par l'I.N.S.E.E et le CREDOC pour construire les comptes de la santé)

  1. Les soins médicaux. 
  2. Le transport des malades.
  3. L'enseignement et la recherche médicale. 
  4. Les services de gestion de la santé.
  5. La prévention sanitaire. 
  6. L'industrie et le commerce des biens médicaux.


II-SPÉCIFICITÉ DE L'ÉCONOMIE DANS LE DOMAINE DE LA SANTÉ

Il convient de se demander si: les concepts habituels de l'économie sont transposables dans le domaine de la santé ? Et bien, pas exactement, car:

  • 1-Les mécanismes habituels du marché ne peuvent pas fonctionner car le consommateur n'est pas maître de sa demande et ne peut pas juger de l'opportunité de la consommation. A l'inverse, le vendeur (prescripteur) détermine le volume de la consommation et indique "les besoins".
  • 2-Le financement n'est pas, le plus souvent, assuré par le consommateur, mais par "un tiers" payant.
  • 3-La santé n'est pas un "produit", c'est le rétablissement d'un équilibre. Ainsi, les dépenses de santé ne peuvent être assimilées totalement ni à un investissement, ni à une consommation finale.
  • 4-Il existe des interactions particulières entre les 3 systèmes constitués du consommateur (malade), du système des producteurs des soins (médecins, infirmiers…) et des institutions de financement (assurances…) 

Au total, il s'agit d'une économie "non-marchandée", ayant une spécificité et des mécanismes propres. Cette économie particulière est essentiellement orientée vers la production de services.



III-MESURE DU PRODUIT "SANTÉ" :

Le concept de mesure des produits (output) de la santé (ce qui sort) pose un gros problème d'évaluation. L'évaluation du produit ou résultant de la santé a recours souvent au:

  • Taux de mortalité.
  • Espérance de vie à la naissance.
  • Critères d'utilisation des moyens (nombre de médecins, taux d'occupation moyen des lits, durée moyenne de séjours…)

Ces indications n'apportent pas de justifications à l'évaluation de la santé. C'est ainsi qu'est né le concept "Année de vie", basé sur:

  • La mort est une perte d'années de vie.
  • La guérison est un gain d'années de vie.


Ce concept a évolué en -Années de vie en Bonne Santé "ABS". -Années de vie corrigée par la qualité "QALY". -Années de vie corrigée du facteur d'invalidité "AVCI".
C'est en fait la charge de morbidité calculée par la durée de vie en bonne santé
Les années de vie qui auraient pu être vécues en bonne santé:
- En cas de décès prématuré. - En cas d'invalidité.
Les années de vie qui auraient été gagnées:

- En cas de guérison d'une maladie (curative.)

-En cas d'empêchement d'apparition d'une maladie (prévention primaire.)

IV-GLOSSAIRE :

  1. Produit intérieur brut "PIB": C'est la valeur, aux prix du marché, de la totalité des biens et services, produits sur le territoire d'un pays, au cours d'une période déterminée.
  2. Produit national brut "PNB": C'est la somme des valeurs ajoutées des biens et services, produits par les résidents d'un pays, quel que soit le lien de production.
  3. Le PNB comprend le PIB et ses revenus de facteurs reçus de l'extérieur par des résidents, diminué des revenus facteurs intérieurs reçus par des personnes résidents à l'étranger.
  4. Prix: C'est la valeur monétaire ou réelle d'une ressource, marchandise ou service (prix du marché.)
  5. Le rôle des prix, dans une économie de marché, consiste à rationner ou allouer des ressources, conformément à l'offre et à la demande. Les prix reflétant également la rareté relative des ressources, marchandises et services.
  6. Coût: C'est le prix payé ou demandé pour l'acquisition, la production ou l'entretien de quelque chose (dépenses nécessaires à la production.)
  7. Le coût peut être mesuré en argent, en temps ou en énergie. Il est aussi considéré comme le montant payé par le vendeur d'une marchandise.
  8. Budget: C'est le récapitulatif des dépenses et recettes financières probables, au cours d'une période déterminée.
  9. Tarif (déterminé par les pouvoirs publics.) 1-Prix > Tarif.
    2-Coût > Tarif.
    3-Prix = Coût ¨ Pas de bénéfice.
    4-Prix > Coût ¨ Bénéfice.
     5-Prix < Coût ¨ Travail à perte.
Au sens plus étroit, le budget indique le montant total de fonds alloués à des fins déterminées, au cours d'une période précise.
Le terme de "budget d'austérité" est employé s'il est tenu compte de la diminution sensible des recettes, en prévoyant les dépenses.
    1. Macro-économie: C'est une approche fondée sur la compréhension des phénomènes économiques considérés globalement. Elle s'intéresse au revenu national, aux investissements et à la consommation, à l'emploi, à la masse monétaire… La macro-économie étudie les déterminants de l'ampleur de ces phénomènes et leur évolution dans le temps.
    2. Micro-économie: C'est l'analyse économique du comportement des unités de décision élémentaires (ménages, entreprises) et de l'interaction de leurs décisions pour la détermination de la quantité et du prix des biens et services et des facteurs de production. Le marché est le concept central de la micro-économie.

0 comments :

Laisser un commentaire

Vous aimez, vous n'aimez pas ! Votre avis? Un point de vu? Une correction ou un ajout. Une contribution ou une proposition.. Vous êtes les bienvenus à vous exprimer librement. Vous avez à votre portée des simleys ;) Pour revenir à la page principale: cliquez ici: http://mehdi-mehdy.blogspot.com

Blog Du Chalet ;-) Headlines !

Blog Du Chalet & Des Chalistes ;-)

Derniers Commentaires