Pages

Bienvenue au Blog du Chalet - Espace des étudiants en médecine -
News Algerie-Chalet: Juillet: Changement de la date du week-end en Algérie du Jeudi-Vendredi au Vendredi-Samedi prévu à partir du 14 août prochain. (18 Mai): Les programmes des contrôles vient d’être établie pour la 4eme année de la faculté de médecine de Constantine, qui va faire : un control de Neuro le 18 juin, un contrôle de Pneumo le 28 juin, et un contrôle d’Infectieux le 4 juillet. | La grève des hospitalo-universitaires s'est soldée ce 16 mai officiellement après un accord avec le 1er ministre Ahmed Ouyahia. le déroulement des contrôles est en cours d'études mais en aucun cas l'année ne sera prolongée comme annoncée ces derniers jours. (Debut Mai): Des rumeurs circulent que la grève des facultés de médecine en Algérie qui dure depuis avril, et qui consiste à ne pas faire les contrôles et les examens va être terminée le 17 mai 2009 prochain. (Avril): La grève sur les contrôles continue jusqu'au 13 Mai 2009 avant qu'ils ne prennent une nouvelle décision. (Mars): C'est le début des vacances du printemps et exactement le 21 mars. On dirait que tout est bien calculé. A noter une grève ambigüe le 21-22-23 mars aux hôpitaux qui risque de se renouveler chaque 3 premiers jours des semaines prochaines et qui concernera que les examens et non pas les études. (Fevrier): Tout à l'air de bien marcher, surtout apres avoir passé plusieurs examens et l'annualtion de la greve presumée.(Decembre): Apres les vancances du Aid Al-Adha qui ont pris une semaine, voilà une greve des medecins universitaires qui va prolonger l'incativité d'une autre semaine, jusqu'aux vacances d'hivers! (Novembre): Lors du dernier concours de résidanat et les examens des autres années, la direction a utilisé un appareil de brouillage du champ des téléphones portables.
Medecine News: (Octobre 2011): L'Afssaps révise la balance risque-bénéfice des médicaments de la famille du métoclopramide; Désormais: L'usage du Primpéran est déconseillé chez les moins de 18 ans. (Octobre 2010): Google surveille la progression de la « grippe A » par la mesure de la tendance des recherches effectuer sur son moteur de recherche ; selon Google, plus les gens sont malades, plus ils cherchent à s'informer sur le WEB, et ce, en utilisant des mots-clés bien spécifiques, le résultat de surveillance de la grippe chez Google est disponible sur cette adresse: http://www.google.org/flutrends/intl/fr/. (25 juin 2009): L’Agence européenne du médicament (EMEA), a décidé que L’opiacé dextropropoxyphène (DXP), retrouvé dans le médicament Di-Antalvic ® en association avec le paracétamol pour le traitement symptomatique des affections douloureuses d'intensité modérée à intense, sera bientôt interdit et progressivement retiré du marché européen! Et pour cause sa haute toxicité. En effet la dose thérapeutique est très proche de la dose toxique ce qui a engendré beaucoup d’accidents mortels et de suicides. (11 juin 2009): L’OMS déclare la grippe A(H1N1) ou anciennement "grippe porcine" comme une pandémie! c'est le niveau 6 maximal. (Avril): l'OMS déclare l'urgence devant la multiplication des cas de grippe procine au Mexique qui a était ravagé: 20 personnes sont déjà mortes et prés de 1000 personnes sont sous la surveillance. Plusieurs cas suspects se multiplient aussi au canada, aux USA, et en Europe qui ont d'ailleurs déclaré l'alerte. La grippe porcine est une infection virale hautement contagieuse des porcs due à un orthomyxovirus: Le virus influenza porcin (SIV), avec le type : A et souvent le sous-type H1N1 ou H3N2. Les virus de la grippe humaine et celui du porc ont une origine commune, et des échanges entre les deux espèces s’effectuent régulièrement. La directrice générale de l'OMS dit que: "le virus a un potentiel pandémique! et la situation est imprévisible!". La nouvelle mutation donne au virus de la grippe porcine le pouvoir virulent homme-homme. Un éventuelle vaccin est possible dans les prochains jours.

Les articles qui figurent dans ce blog son écris par moi-même. «Copier-Coller» le contenu de ce blog sur autres sites internet sans mon consentement est un vol! jeudi 6 janvier 2000

HERNIE HIATALE REF GASTRO–OESOPHAGIEN

Liens sponsorisés

LA HERNIE HIATALE ET LE REFLUX GASTRO–ŒSOPHAGIEN

I-DEFINITION :

La hernie hiatale "HH" se définit anatomiquement par la protrusion permanente ou intermittente d'une partie de l'estomac à travers l'orifice hiatal du diaphragme.

Le reflux gastro-œsophagien "RGO" correspond à la présence de liquide gastrique dans l'œsophage. Ce reflux, observé transitoirement à l'état normal, devient pathologique lorsqu'il est prolongé.

La perte de la compétence cardiale par altération du mécanisme anti-reflux physiologique en est la cause essentielle.

L'altération de la muqueuse œsophagienne qui en résulte, définit l'œsophagite par reflux.

La radiologie a permis de préciser les aspects morphologiques de la HH et la compréhension du mécanisme du RGO a évoluée avec la manométrie et la ph-métrie.

Enfin, la mise en évidence récente d'un véritable sphincter inférieur œsophagien "SIO" physiologique a permis la compréhension du mécanisme du RGO.

II-PHYSIOLOGIE DE LA CONTINENCE CARDIALE :

La continence cardiale empêche le contenu de l'estomac de refluer vers l'œsophage, malgré l'existence d'un gradient de pression physiologique entre l'abdomen et le thorax.

A. Facteurs extrinsèques: 1-Action de cravate du pilier droit de l'œsophage. 2-Action de la valve muqueuse de Gubarov (soupape.) 3-Implantation en sifflet de l'œsophage dans l'estomac ou angle de Hiss, fonctionnant en valve en cas d'augmentation

de la pression intra-gastrique.

B. Facteurs intrinsèques: 1-Action du SIO, ce sphincter n'a pas de traduction anatomique, mais l'intégrité de la région œso-cardio-tubérositaire "OCT" et l'existence d'un segment œsophagien intra-abdominal.

La physiologie de la jonction œso-gastrique est complexe. C'est une zone de passage entre le thorax (P négative) et l'abdomen (P positive) ainsi qu'une zone de transition du tube digestif entre un conduit de passage œsophagien et un réservoir gastrique. Cette région doit

  • Permettre le passage des aliments.

  • S'opposer au RGO.

  • Autoriser l'éructation et les vomissements. 
    Cette zone est sous control 

  • Neurogène, par le nerf vague et le nerf grand splanchnique, ainsi que les plexus nerveux intra-muraux.

  • Myogène, par le tonus basal.

  • Hormonal,

  • Gastrine, élève la P du SIO.

  • Cholecystokinines, diminuent la P du SIO.

  • Sécrétine et Glucagon, diminuent la P du SIO.

  • Progestérones et œstrogènes, diminuent la P du SIO (vomissement et RGO pendant la grossesse.)

  • Prostaglandines EA et E2 diminuent la P du SIO, F2 l'augmente.

III-PHYSIOPATHOLOGIE :

A. Mécanisme du RGO:

  1. Relation RGO – HH: La HH et le RGO sont souvent associés. Cependant, il existe une HH sans RGO, comme il existe un RGO sans HH.

  2. Diminution de la P du SIO: Le RGO est la conséquence de la diminution de la P du SIO, il est donc plus fréquent pendant le sommeil.

  3. Augmentation de la P abdominale: La toux et les efforts augmentent la P du SIO, faisant barrière au RGO.

B. Facteurs agressifs du RGO: 
™ 
Le reflux (acide ou alcalin) est nocif pour la muqueuse. Il est à l'origine d'œsophagite. 

C. Facteurs défensifs du RGO: 
™ La salive. 
™ La clearance œsophagienne (vidange qui diminue le temps de contact.) 

D. Conséquences du RGO: Le liquide gastro-duodénal est nocif pour la muqueuse œsophagienne.

  • Si le temps de contact est modéré, les lésions diminuent et la muqueuse se renouvelle.

  • Si le temps de contact est long, il y a érosion muqueuse, nécrose, exsudation fibrineuse, œdème et sténose.

  • Au stade d'œsophagite chronique, on rencontre

  • Œsophagite sténosante avec fibrose et réduction de la lumière œsophagienne.

  • Ulcère de l'œsophage.

  • Endo-brachy-œsophage (œsophage bordé par une muqueuse gastrique.) Souvent à l'origine de cancers.

IV-DIAGNOSTIC CLINIQUE D'UNE HH PAR GLISSEMENT ET DU RGO :Signes digestifs

1-Douleur,

  • Siège épigastrique, rétro-xiphoïdienne. • Irradiation rétro-sternale, parfois dorsale.

  • A type de brûlure.

  • Déclenchée par le changement de posture. • Aggravée par le café et l'alcool. 2-Pyrosis, c'est une brûlure traçante, ascendante le long de l'œsophage avec arrivée d'acide dans la bouche.

3-Dysphagie spasmodique, au début intermittente puis permanente (Trd le rétrécissement de l'œsophage)
4-Régurgitations, à déclenchement postural, souvent pendant le sommeil
5-Hoquet, rebelle au traitement, c'est le témoin du RGO. 
6-Hémorragies digestives, hématémèse ou melæna, parfois abondantes avec anémie. 

Signes extra-digestifs

Complications respiratoires: en rapport avec le passage du RGO dans l'arbre aérien

1. Toux

• Nocturne. • Spasmodique de décubitus.

  1. Expectoration.
    Parfois 

  2. Cyanose. 4. Dysphonie. 5. Laryngite.

  3. Asthme évoluant par crises paroxystiques surtout nocturnes.

  4. Broncho-pneumopathies récidivantes avec hémoptysies.

  5. DDB et fibrose pulmonaire par RGO.

  6. Parfois, syndrome de Mindelson par inondation bronchique mortelle.

Complications fonctionnelles de l'œsophagite:

  1. Dysphagie.

  2. Douleurs thoraciques (Trd un ulcère de l'œsophage) Diagnostic différentiel avec l'infarctus.

  3. Hémorragies digestives peu abondantes avec anémie. LA HH PAR ROULEMENT présente des symptômes de type mécanique avec distension gastrique, intra-thoracique et postprandiale, à l'origine de dyspnée. Cette HH évolue vers l'hémorragie et le volvulus gastrique intra-thoracique.

V-DIAGNOSTIC PARACLINIQUE :

A. TOGD: Montre la longueur et l'aspect de l'œsophage, ainsi que la HH et le RGO.

B. Endoscopie + Biopsie: Examen de référence, il précise la longueur de l'œsophage par rapport à l'arcade dentaire et apprécie la béance du cardia (cardia à 36-42 cm) Endoscopiquement, l'œsophagite présente 4 stades

  1. Stade I, plaques érythémateuses sous-cardiales.

  2. Stade II, lésions érythémateuses ulcérées et confluentes.

  3. Stade III, lésions circulaires.

  4. Stade IV, sténose avec ulcère et endo-brachy-œsophage.

C. Exploration fonctionnelle de l'œsophage:

  1. Etude du SIO et de la motricité œsophagienne: Manométrie et Test de clearance acide (15 cc d'HCl.)

  2. Etude du RGO: Test de reflux acide (300 cc d'HCl), ph-métrie de longue durée (Finble) et Scintigraphie 
    œsophagienne.

  3. Etude de la sensibilité œsophagienne: Epreuve de perfusion acide (reproduit les douleurs thoraciques.)

VI-TRAITEMENT :
A.Traitement médical:
¾Règles hygiéno-diététiques.
¾Perte pondérale.
¾Pansement pour protéger la muqueuse.
¾Primperan (modificateur du comportement)
¾Anti-H2.
¾Eviter la pilule et les β bloquants (ulcérant)
B.Traitement chirurgical:
¾Belsex.

1 comments :

  1. merci mehdy
    ça me parait assez claire,je prends en cas de crise du lanzor et du gaviscon.mais voici 3 semaines que les brulures ne cessent, je ne sens pas de reflux, mais une gêne constante dans le fon de la gorge et une douleur au milieu de la cage thoracique.voilà 3 mois à l'aide d'une endoscopie ,on a décelé une béance.Mon médecin n'a rien changé à mon traitement.donc, je m'inquiète un peu et ne sais plus trop quoi manger.
    Merci :)je compreds un peu mieux ce qui m'arrive!

    RépondreSupprimer

Vous aimez, vous n'aimez pas ! Votre avis? Un point de vu? Une correction ou un ajout. Une contribution ou une proposition.. Vous êtes les bienvenus à vous exprimer librement. Vous avez à votre portée des simleys ;) Pour revenir à la page principale: cliquez ici: http://mehdi-mehdy.blogspot.com

Blog Du Chalet ;-) Headlines !

Blog Du Chalet & Des Chalistes ;-)

Derniers Commentaires