Pages

Bienvenue au Blog du Chalet - Espace des étudiants en médecine -
News Algerie-Chalet: Juillet: Changement de la date du week-end en Algérie du Jeudi-Vendredi au Vendredi-Samedi prévu à partir du 14 août prochain. (18 Mai): Les programmes des contrôles vient d’être établie pour la 4eme année de la faculté de médecine de Constantine, qui va faire : un control de Neuro le 18 juin, un contrôle de Pneumo le 28 juin, et un contrôle d’Infectieux le 4 juillet. | La grève des hospitalo-universitaires s'est soldée ce 16 mai officiellement après un accord avec le 1er ministre Ahmed Ouyahia. le déroulement des contrôles est en cours d'études mais en aucun cas l'année ne sera prolongée comme annoncée ces derniers jours. (Debut Mai): Des rumeurs circulent que la grève des facultés de médecine en Algérie qui dure depuis avril, et qui consiste à ne pas faire les contrôles et les examens va être terminée le 17 mai 2009 prochain. (Avril): La grève sur les contrôles continue jusqu'au 13 Mai 2009 avant qu'ils ne prennent une nouvelle décision. (Mars): C'est le début des vacances du printemps et exactement le 21 mars. On dirait que tout est bien calculé. A noter une grève ambigüe le 21-22-23 mars aux hôpitaux qui risque de se renouveler chaque 3 premiers jours des semaines prochaines et qui concernera que les examens et non pas les études. (Fevrier): Tout à l'air de bien marcher, surtout apres avoir passé plusieurs examens et l'annualtion de la greve presumée.(Decembre): Apres les vancances du Aid Al-Adha qui ont pris une semaine, voilà une greve des medecins universitaires qui va prolonger l'incativité d'une autre semaine, jusqu'aux vacances d'hivers! (Novembre): Lors du dernier concours de résidanat et les examens des autres années, la direction a utilisé un appareil de brouillage du champ des téléphones portables.
Medecine News: (Octobre 2011): L'Afssaps révise la balance risque-bénéfice des médicaments de la famille du métoclopramide; Désormais: L'usage du Primpéran est déconseillé chez les moins de 18 ans. (Octobre 2010): Google surveille la progression de la « grippe A » par la mesure de la tendance des recherches effectuer sur son moteur de recherche ; selon Google, plus les gens sont malades, plus ils cherchent à s'informer sur le WEB, et ce, en utilisant des mots-clés bien spécifiques, le résultat de surveillance de la grippe chez Google est disponible sur cette adresse: http://www.google.org/flutrends/intl/fr/. (25 juin 2009): L’Agence européenne du médicament (EMEA), a décidé que L’opiacé dextropropoxyphène (DXP), retrouvé dans le médicament Di-Antalvic ® en association avec le paracétamol pour le traitement symptomatique des affections douloureuses d'intensité modérée à intense, sera bientôt interdit et progressivement retiré du marché européen! Et pour cause sa haute toxicité. En effet la dose thérapeutique est très proche de la dose toxique ce qui a engendré beaucoup d’accidents mortels et de suicides. (11 juin 2009): L’OMS déclare la grippe A(H1N1) ou anciennement "grippe porcine" comme une pandémie! c'est le niveau 6 maximal. (Avril): l'OMS déclare l'urgence devant la multiplication des cas de grippe procine au Mexique qui a était ravagé: 20 personnes sont déjà mortes et prés de 1000 personnes sont sous la surveillance. Plusieurs cas suspects se multiplient aussi au canada, aux USA, et en Europe qui ont d'ailleurs déclaré l'alerte. La grippe porcine est une infection virale hautement contagieuse des porcs due à un orthomyxovirus: Le virus influenza porcin (SIV), avec le type : A et souvent le sous-type H1N1 ou H3N2. Les virus de la grippe humaine et celui du porc ont une origine commune, et des échanges entre les deux espèces s’effectuent régulièrement. La directrice générale de l'OMS dit que: "le virus a un potentiel pandémique! et la situation est imprévisible!". La nouvelle mutation donne au virus de la grippe porcine le pouvoir virulent homme-homme. Un éventuelle vaccin est possible dans les prochains jours.

Les articles qui figurent dans ce blog son écris par moi-même. «Copier-Coller» le contenu de ce blog sur autres sites internet sans mon consentement est un vol! lundi 10 janvier 2000

Cours OSTÉOPOROSE

Liens sponsorisés

L'OSTÉOPOROSE

I-DÉFINITION :

L'ostéoporose est un syndrome définit par une réduction de la masse osseuse avec détérioration de la micro-architecture du tissu osseux, aboutissant à une augmentation de la fragilité osseuse et donc du risque fracturaire et ayant comme substratum anatomique un amincissement des corticales et une raréfaction des travées de l'os spongieux sans troubles de la minéralisation osseuse.

II-CLASSIFICATION : n LES OSTÉOPOROSES PRIMITIVES: Les plus fréquentes avec 2 types 1-L'ostéoporose primitive de type 1 ou trabéculaire ou post-ménopausique: Elle est hormono-dépendante et touche surtout l'os spongieux. A l'origine de tassements vertébraux et de fractures des 2 os de l'avant-bras. 2-L'ostéoporose primitive de type 2 ou corticale ou sénile: Touche le sujet âgé de plus de 70ans, non-hormono-dépendante et prédomine sur l'os cortical mais aussi trabéculaire. A l'origine de fractures du col fémoral.

o LES OSTÉOPOROSES SECONDAIRES: Où l'atteinte osseuse est une manifestation d'un processus pathologique
1-Lors d'une corticothérapie, cause la plus fréquente.
2-Causes endocriniennes, de type syndrome de Cushing, hyperthyroïdie et hypogonadisme.
3-Causes mécaniques, tel l'immobilisation et la sédentarité. 4-Causes iatrogènes, tel l'héparinothérapie.
5-Causes toxiques, tel le tabagisme et l'alcoolisme. 6-Causes génétiques, tel la maladie de Lobstein.

III-DIAGNOSTIC CLINIQUE : Type de description: L'ostéoporose post-ménopausique

1-Douleurs osseuses, prédominant sur le rachis, surtout lombaire et dorsal

- Aiguës, intolérables, insomniantes, dues à une fracture ou un tassement vertébral à l'occasion d'une chute, d'un faux-geste, voir spontanément.

-Chroniques, continues, de type mécanique aggravées par l'effort et calmées par le repos. 2-Déformations du squelette, constantes, observées dans les formes évoluées, sans troubles neurologiques avec

  • Cyphose dorsale avec saillie antérieure du sternum et cou éjecté en avant.

  • Hyperlordose lombaire.

  • Réduction de la taille par tassement du tronc, les cotes venant effleurer les crêtes iliaques.

3- Fractures spontanées ou provoquées par un traumatisme, siégeant surtout au niveau de l'extrémité inférieure de l'avant-bras (fracture de pouteau-colles) et des vertèbres.

IV-DIAGNOSTIC PARACLINIQUE :

Radiologie

1-Radiographie: Révèle
1) Une hypertransparence osseuse diffuse et homogène.

La radio du rachis "profil" révèle 2) Un ou plusieurs tassements vertébraux, cunéiformes, en galette ou cupuliformes uni ou biconcaves, entre D3 et L5 (surtout D11 à L2) sans atteinte des disques. 3) Un aspect de "vertèbre striée", par disparition des travées osseuses horizontales. 4) Un aspect de "vertèbre en verre ou vide", par disparition totale des travées, cernées d'une corticale amincie et bien visible, dite "liseré de Deuil".

Biologie

1-Bilan inflammatoire: Calme. 2-FNS: Correcte. 3-Dosage des marqueurs spécifique de l'ostéoformation (ostéocalcine) et l'ostéorésorption (hydroxyprolinurie de 24hrs): Normaux, sauf dans les ostéoporoses à haut niveau de remodelage.

Histologie

1-Biopsie osseuse avec étude anatomo-pathologique: Révèle
1) Un amincissement de la corticale osseuse.
2) Une atrophie avec raréfaction des travées osseuses et altération de la micro-architecture osseuse.
3) Des bordures ostéoïdes très fines.
4) Un tissu hématopoïétique pauvre avec tendance de la moelle à devenir adipeuse.

V-FACTEURS DE RISQUE (FAVORISANTS LA PERTE OSSEUSE) :

  1. Sexe féminin. 2. Antécédents familiaux d'ostéoporose fracturaire.

  2. Carence œstrogénique post-ménopausique, surtout en cas de ménopause précoce.

  3. Périodes d'aménorrhée. 5. Sédentarité et alitement prolongé.

  4. Maigreur. 7. Anorexie mentale.

  5. Carence alimentaire en Ca et en protéine, surtout en phase de croissance.

  6. Tabagisme et alcoolisme. 10. Toutes autres causes d'ostéoporose secondaire.

VI-DIAGNOSTIC DIFFÉRENTIEL : 1) L'ostéomalacie. 2) L'hyperparathyroïdie. 3)Les ostéoses malignes, notamment le myélome multiple dans sa forme décalcifiante, les hémopathies malignes et les

métastases osseuses lytiques. Se traduisant par

-
Des douleurs osseuses intenses et nocturnes. -Une altération de l'état général.

-
Des signes déficitaires neurologiques.

-Un bilan inflammatoire perturbé. -Une image radiologique d'ostéolyse.
4) Les causes d'ostéoporose secondaire car l'ostéoporose post-ménopausique est toujours un diagnostic d'exclusion.

VII-TRAITEMENT : But: Prévenir les fractures

Traitement préventif

Indication: Chez le sujet présentant une ostéopénie

n Hormonothérapie substitutive (œstrogénothérapie) dès la ménopause, à base de 17 β Œstradiol, par voie orale ou transdermique, en traitement continu ou cyclique de 21 jrs/mois avec adjonction de Progestatifs pour éviter la prolifération endométriale et le risque de cancer de l'endomètre.

Contre-indications absolues:

-Cancer du sein. -Cancer de l'endomètre.

-Accidents thromboemboliques.

-Métrorragies inexpliquées. -Héparinothérapie.

NB: Il existe actuellement un médicament agoniste sur l'os et antagoniste sur le sein et l'endomètre, le Paloxifène (Ecrista®) en Cp de 60 mg, 1 cp/jr pendant 3 ans, capable de supprimer le risque de cancer du sein et de l'endomètre.

o Biphosphonates, traitement alternatif de choix avec un puissant effet anti-ostéoclastique.
p Calcitonine synthétique, inhibitrice de l'activité ostéoclastique.

Traitement adjuvant

n Apport vitamino-calcique suffisant, surtout en bas age et chez les sujets âgés.

o Maintient d'un poids idéal et information sur l'effet néfaste des régimes restrictifs.
p Activité physique suffisante, pour optimiser le capital osseux.
q Eviction de l'alcool et du tabac.

Traitement curatif

Indication: Chez le sujet présentant une ostéoporose confirmée
n Traitement stimulant l'ostéoformation, à base de sels de fluor qui multiplie le nombre d'ostéoblastes. Avec
supplémentation vitamino-calcique.

o Traitement inhibant l'ostéorésorption

  • Soit Biphosphonates, type Etidronate (Didronel®) en Cp de 50 mg, 400 mg/jr pendant 2 semaines/trimestre avec supplémentation vitamino-calcique. Ou Fosomax®, 10 mg/jr de façon continue.

  • Calcitonine.
    p Œstrogénothérapie, pour prévenir l'ostéorésorption et comme traitement curatif de l'ostéoporose post-ménopausique.

Traitement des complications

1-En cas de fracture périphérique
n Soins orthopédiques. o Soins chirurgicaux.

2-En cas de fracture ou de tassement vertébral
n Repos au lit. o Antalgiques.
p Soins et nursing.
q Lombostat, pour écourter la durée d'immobilisation.

1 comments :

Vous aimez, vous n'aimez pas ! Votre avis? Un point de vu? Une correction ou un ajout. Une contribution ou une proposition.. Vous êtes les bienvenus à vous exprimer librement. Vous avez à votre portée des simleys ;) Pour revenir à la page principale: cliquez ici: http://mehdi-mehdy.blogspot.com

Blog Du Chalet ;-) Headlines !

Blog Du Chalet & Des Chalistes ;-)

Derniers Commentaires