Pages

Bienvenue au Blog du Chalet - Espace des étudiants en médecine -
News Algerie-Chalet: Juillet: Changement de la date du week-end en Algérie du Jeudi-Vendredi au Vendredi-Samedi prévu à partir du 14 août prochain. (18 Mai): Les programmes des contrôles vient d’être établie pour la 4eme année de la faculté de médecine de Constantine, qui va faire : un control de Neuro le 18 juin, un contrôle de Pneumo le 28 juin, et un contrôle d’Infectieux le 4 juillet. | La grève des hospitalo-universitaires s'est soldée ce 16 mai officiellement après un accord avec le 1er ministre Ahmed Ouyahia. le déroulement des contrôles est en cours d'études mais en aucun cas l'année ne sera prolongée comme annoncée ces derniers jours. (Debut Mai): Des rumeurs circulent que la grève des facultés de médecine en Algérie qui dure depuis avril, et qui consiste à ne pas faire les contrôles et les examens va être terminée le 17 mai 2009 prochain. (Avril): La grève sur les contrôles continue jusqu'au 13 Mai 2009 avant qu'ils ne prennent une nouvelle décision. (Mars): C'est le début des vacances du printemps et exactement le 21 mars. On dirait que tout est bien calculé. A noter une grève ambigüe le 21-22-23 mars aux hôpitaux qui risque de se renouveler chaque 3 premiers jours des semaines prochaines et qui concernera que les examens et non pas les études. (Fevrier): Tout à l'air de bien marcher, surtout apres avoir passé plusieurs examens et l'annualtion de la greve presumée.(Decembre): Apres les vancances du Aid Al-Adha qui ont pris une semaine, voilà une greve des medecins universitaires qui va prolonger l'incativité d'une autre semaine, jusqu'aux vacances d'hivers! (Novembre): Lors du dernier concours de résidanat et les examens des autres années, la direction a utilisé un appareil de brouillage du champ des téléphones portables.
Medecine News: (Octobre 2011): L'Afssaps révise la balance risque-bénéfice des médicaments de la famille du métoclopramide; Désormais: L'usage du Primpéran est déconseillé chez les moins de 18 ans. (Octobre 2010): Google surveille la progression de la « grippe A » par la mesure de la tendance des recherches effectuer sur son moteur de recherche ; selon Google, plus les gens sont malades, plus ils cherchent à s'informer sur le WEB, et ce, en utilisant des mots-clés bien spécifiques, le résultat de surveillance de la grippe chez Google est disponible sur cette adresse: http://www.google.org/flutrends/intl/fr/. (25 juin 2009): L’Agence européenne du médicament (EMEA), a décidé que L’opiacé dextropropoxyphène (DXP), retrouvé dans le médicament Di-Antalvic ® en association avec le paracétamol pour le traitement symptomatique des affections douloureuses d'intensité modérée à intense, sera bientôt interdit et progressivement retiré du marché européen! Et pour cause sa haute toxicité. En effet la dose thérapeutique est très proche de la dose toxique ce qui a engendré beaucoup d’accidents mortels et de suicides. (11 juin 2009): L’OMS déclare la grippe A(H1N1) ou anciennement "grippe porcine" comme une pandémie! c'est le niveau 6 maximal. (Avril): l'OMS déclare l'urgence devant la multiplication des cas de grippe procine au Mexique qui a était ravagé: 20 personnes sont déjà mortes et prés de 1000 personnes sont sous la surveillance. Plusieurs cas suspects se multiplient aussi au canada, aux USA, et en Europe qui ont d'ailleurs déclaré l'alerte. La grippe porcine est une infection virale hautement contagieuse des porcs due à un orthomyxovirus: Le virus influenza porcin (SIV), avec le type : A et souvent le sous-type H1N1 ou H3N2. Les virus de la grippe humaine et celui du porc ont une origine commune, et des échanges entre les deux espèces s’effectuent régulièrement. La directrice générale de l'OMS dit que: "le virus a un potentiel pandémique! et la situation est imprévisible!". La nouvelle mutation donne au virus de la grippe porcine le pouvoir virulent homme-homme. Un éventuelle vaccin est possible dans les prochains jours.

Les articles qui figurent dans ce blog son écris par moi-même. «Copier-Coller» le contenu de ce blog sur autres sites internet sans mon consentement est un vol! mercredi 5 janvier 2000

Cours Neuro LES CRISES EPILEPTIQUES

Liens sponsorisés

LES CRISES EPILEPTIQUES

I-DEFINITION :

On distingue 2 notions dans les épilepsies

La crise épileptique qui correspond à une décharge excessive paroxystique hypersynchrone et auto-entretenue d'une population neuronale +/- étendue. Elle constitue un symptôme de signification variable, unique ou non, isolé ou non.

L'épilepsie maladie qui correspond à une affection chronique d'étiologies diverses caractérisée par la répétition de crises épileptiques résultants d'une décharge excessive de neurones cérébraux quels que soient les symptômes cliniques et paracliniques éventuellement associés.

II-DIAGNOSTIC ELECTRO-CLINIQUE DES CRISES EPILEPTIQUES :

A. LES CRISES PARTIELLES: Elles ont un point de départ focal au sein du cortex, c'est le foyer épileptique. 
Le diagnostic peut être évident lorsque les crises commencent par des manifestations nettement focales (motrices
sensitives, sensorielles, végétatives ou affectivo-intellectuelles.)

Ces crises peuvent se dérouler sans aucune altération de la conscience, elles sont alors dites crises partielles simples ou comporter d'emblée ou plus tard une altération de la conscience, elles sont alors dites crises partielles complexes ou encore se généraliser secondairement. ™ Diagnostic clinique: On distingue

1. LES CRISES PARTIELLES SIMPLES: Pouvant avoir 7 types de manifestations

a. Crise avec signes moteurs ou crise somatomotrice: Par atteinte de la région frontale ascendante.

Crise somatomotrice avec marche Jacksonienne ou crise de Bravais Jackson:

  • La crise débute en une portion limitée d'un membre (pouce ou gros orteil) ou d'une hémiface.

  • La contraction tonique suivie de secousses cloniques s'étend vers la racine du membre et peut diffuser à tout l'hémicorps.

  • La démarche épileptique progresse sur le cortex rolandique moteur tout en y restant localisée.

  • La crise peut être suivie d'une paralysie post-critique passagère, c'est la paralysie de Todd qui a une grande valeur localisatrice.

  • Crise somatomotrice sans marche Jacksonienne: De type clonique ou tonico-clonique, elles intéressent une partie +/- étendue d'un hémicorps sans extension.

  • Crise versive:

  • Crise ipsiversive: Rares, c'est la déviation tonique unilatérale vers le coté du foyer épileptogène.

  • Crise adversive: Plus fréquente, c'est la déviation vers le coté opposé au foyer épileptogène. Par ordre d'extension croissante, on décrit ¾ Crise oculogyre: Avec déviation tonique des yeux seuls. ¾ Crise oculo-céphalogyre: Avec déviation tonique des yeux et de la tête du même coté. ¾ Crise giratoire: Avec rotation du corps sur son axe.

  • Crise posturale: C'est une élévation tonique du membre supérieur en abduction avec vocalisation.

  • Crise phonatoire: On décrit

Suspension brève de la parole.

  • Palilalie (répétition rythmique d'un mot ou d'une phrase.)

  • Vocalisation (émission d'un son.)

b. Crise avec signes sensitifs ou sensoriels:

  • Crise somatosensitive: Par atteinte du lobe pariétal.

  • Paresthésie élémentaire (fourmillement, picotement, courant électrique)pouvant s'associer à une marche Jacksonienne.

  • Troubles de la somatognosie (impression d'enflement des doigts.)

  • Crise somatosensorielle:

  • Crise visuelle: Par atteinte du lobe occipital. Manifestations hallucinatoires élémentaires à caractère positif (éclair, points lumineux, etc.) ou négatif(scotome, hémianopsie, amaurose.)

  • Crise auditive: Manifestations hallucinatoires élémentaires à caractère positif(bruit, bourdonnement, sifflement.) ou négatif (surdité passagère.)

  • Crise olfactive: Par atteinte de la région frontale postérieure et inférieure. Manifestations hallucinatoires à type de parosmie et de cacosmie.

  • Crise gustative: Par atteinte de l'opercule rolandique. Manifestations hallucinatoires à type de paragueusie (perception distendue du goût souvent désagréable, amère, salée, acide.)

  • Crise vertigineuse: A type de vague sensation d'instabilité ou de vertige vrai.

  • Crise avec signes végétatifs: Rarement isolées, souvent accompagnées de crises partielles complexes.

  • Crise digestive: A type d'hypersalivation, déglutition, mastication, nausées et coliques abdominales.

  • Crise circulatoire et vasomotrice: A type de palpitation, chaleur, pâleur et cyanose.

  • Crise respiratoire: A type d'apnée ou polypnée.

d. Crise avec signes psychiques:

  • Crise dysphasique: A type de troubles du langage, de son élaboration et/ou sa perception et/ou son expression.

  • Crise dysmnésique: A type de sensation de familiarité (déjà vu ou déjà vécu) ou d'étrangeté (jamais vu ou jamais vécu)

  • Crise avec symptômes cognitifs: A type d'état de rêve (état au-cours duquel le sujet a l'impression de vivre un rêve.)

  • Crise affective: A type de peur avec son cortège de signes végétatifs, rarement colère ou rage.

  • Crise hallucinatoire et illusionnelle: Soit hallucinations (perception sans objet.)soit illusions (perception déformée d'un objet réel.)

2. LES CRISES PARTIELLES COMPLEXES: Selon le mode de début, on distingue 
a-Début simple, suivi d'une altération de la conscience avec automatisme. 
b-Début avec altération de la conscience, avec ou sans automatisme. 

Automatisme: Manifestations motrices involontaire
¾ Automatisme oro-alimentaire (mâchonnement, déglutition, dégustation.)
¾ Automatisme gestuel simple (se frotter, se gratter.)
¾ Automatisme gestuel complexe (se boutonner, fouiller ses poches.)
¾ Automatisme verbal (émission de phrases stéréotypées.)
¾ Automatisme ambulatoire (marcher, partir.)

Diagnostic EEG (électroencéphalogramme): Révèle la disparition de l'activité fondamentale, remplacée par une 
décharge d'amplitude croissante de pointes ondes et d'ondes lentes dont la terminaison est brutale. 

B. LES CRISES GENERALISEES: Elles traduisent la mise en jeu simultanée des 2 hémisphères.

Ces crises peuvent être toniques, cloniques, tonico-cloniques, myocloniques ou atoniques. 
1-LES ABSENCES: De brève durée, caractérisées par une altération (atténuation ou suspension) de la conscience. 

Absences typiques™ Diagnostic clinique: Durent 5 à 15 sec, marquées par des troubles du contact, à début et à fin brusques (arrêt des activités, regard vide) le patient reprend son activité pré-critique sans s'apercevoir de la crise.

Diagnostic EEG: Décharge bilatérale, symétrique et synchrone de pointes ondes à 3 cycles/sec et de grande amplitude.

  • Absence simple: Altération isolée de la conscience.

  • Absence clonique: Myoclonie palpébrale ou buccale rythmiquement répétée 3 fois/sec.

  • Absence atonique: Diminution du tonus postural.

  • Absence tonique: Révulsion des globes oculaires, extension de la tête.

  • Absence automatique: Gestes simples après absence végétative.

  • Absences atypiques
    ™ Diagnostic clinique: Durent 5 à 30 sec, l'altération de la conscience est à début et à fin moins brusques. 
    ™ Diagnostic EEG: Décharge de pointes ondes généralisées dont la fréquence est inf à 3 cycles/sec. 

2-LES CRISES MYOCLONIQUES
™ Diagnostic clinique: Ce sont des secousses musculaires brèves en éclair, bilatérales et symétriques pouvant 
entraîner des chutes. 
™ Diagnostic EEG: Polypointes ondes bilatérales, synchrones et +/- symétriques. 

3-LES CRISES CLONIQUES
™ Diagnostic clinique: Ce sont des secousses cloniques bilatérales et symétriques. 
™ Diagnostic EEG: Décharge de pointes ondes et de polypointes ondes. 

4- LES CRISES TONIQUES: ™ Diagnostic clinique: C'est une contraction musculaire soutenue non vibratoire axiale ou globale, toujours associée à une altération de la conscience. ™ Diagnostic EEG: Décharge de polypointes ondes. 5-LES CRISES ATONIQUES: ™ Diagnostic clinique: C'est une diminution ou abolition du tonus postural entraînant un affaissement du corps, parfois limité à une simple chute de la tête en avant. ™ Diagnostic EEG: Décharges de pointes ondes lentes. 6-LES CRISES TONICO-CLONIQUES ou CRISES GRAND MAL: ™ Diagnostic clinique: Se déroulent en 3 phases

  • Phase tonique: Dure 10 à 20 sec, contraction tonique soutenue de la musculature squelettique en flexion puis en extension, conscience abolie d'emblée, troubles végétatifs et morsure de la langue.

  • Phase clonique: Dure 30 sec, secousses bilatérales brusques, respiration abolie et visage cyanosé.

  • Phase résolutive ou post-critique: Dure quelques mn à quelques heures, le sujet est hypotonique, immobile avec obnubilation profonde de la conscience et relâchement musculaire, perte d'urines inconstante, la respiration reprend de façon ample et bruyante, la conscience s'améliore, l'obnubilation fait place à une confusion mentale avec automatisme.

™ Diagnostic EEG:

  • Phase tonique: Activité rapide d'amplitude élevée.

  • Phase clonique: Suite de polypointes ondes.

  • Phase résolutive: Ondes lentes.

0 comments :

Laisser un commentaire

Vous aimez, vous n'aimez pas ! Votre avis? Un point de vu? Une correction ou un ajout. Une contribution ou une proposition.. Vous êtes les bienvenus à vous exprimer librement. Vous avez à votre portée des simleys ;) Pour revenir à la page principale: cliquez ici: http://mehdi-mehdy.blogspot.com

Blog Du Chalet ;-) Headlines !

Blog Du Chalet & Des Chalistes ;-)

Derniers Commentaires