Pages

Bienvenue au Blog du Chalet - Espace des étudiants en médecine -
News Algerie-Chalet: Juillet: Changement de la date du week-end en Algérie du Jeudi-Vendredi au Vendredi-Samedi prévu à partir du 14 août prochain. (18 Mai): Les programmes des contrôles vient d’être établie pour la 4eme année de la faculté de médecine de Constantine, qui va faire : un control de Neuro le 18 juin, un contrôle de Pneumo le 28 juin, et un contrôle d’Infectieux le 4 juillet. | La grève des hospitalo-universitaires s'est soldée ce 16 mai officiellement après un accord avec le 1er ministre Ahmed Ouyahia. le déroulement des contrôles est en cours d'études mais en aucun cas l'année ne sera prolongée comme annoncée ces derniers jours. (Debut Mai): Des rumeurs circulent que la grève des facultés de médecine en Algérie qui dure depuis avril, et qui consiste à ne pas faire les contrôles et les examens va être terminée le 17 mai 2009 prochain. (Avril): La grève sur les contrôles continue jusqu'au 13 Mai 2009 avant qu'ils ne prennent une nouvelle décision. (Mars): C'est le début des vacances du printemps et exactement le 21 mars. On dirait que tout est bien calculé. A noter une grève ambigüe le 21-22-23 mars aux hôpitaux qui risque de se renouveler chaque 3 premiers jours des semaines prochaines et qui concernera que les examens et non pas les études. (Fevrier): Tout à l'air de bien marcher, surtout apres avoir passé plusieurs examens et l'annualtion de la greve presumée.(Decembre): Apres les vancances du Aid Al-Adha qui ont pris une semaine, voilà une greve des medecins universitaires qui va prolonger l'incativité d'une autre semaine, jusqu'aux vacances d'hivers! (Novembre): Lors du dernier concours de résidanat et les examens des autres années, la direction a utilisé un appareil de brouillage du champ des téléphones portables.
Medecine News: (Octobre 2011): L'Afssaps révise la balance risque-bénéfice des médicaments de la famille du métoclopramide; Désormais: L'usage du Primpéran est déconseillé chez les moins de 18 ans. (Octobre 2010): Google surveille la progression de la « grippe A » par la mesure de la tendance des recherches effectuer sur son moteur de recherche ; selon Google, plus les gens sont malades, plus ils cherchent à s'informer sur le WEB, et ce, en utilisant des mots-clés bien spécifiques, le résultat de surveillance de la grippe chez Google est disponible sur cette adresse: http://www.google.org/flutrends/intl/fr/. (25 juin 2009): L’Agence européenne du médicament (EMEA), a décidé que L’opiacé dextropropoxyphène (DXP), retrouvé dans le médicament Di-Antalvic ® en association avec le paracétamol pour le traitement symptomatique des affections douloureuses d'intensité modérée à intense, sera bientôt interdit et progressivement retiré du marché européen! Et pour cause sa haute toxicité. En effet la dose thérapeutique est très proche de la dose toxique ce qui a engendré beaucoup d’accidents mortels et de suicides. (11 juin 2009): L’OMS déclare la grippe A(H1N1) ou anciennement "grippe porcine" comme une pandémie! c'est le niveau 6 maximal. (Avril): l'OMS déclare l'urgence devant la multiplication des cas de grippe procine au Mexique qui a était ravagé: 20 personnes sont déjà mortes et prés de 1000 personnes sont sous la surveillance. Plusieurs cas suspects se multiplient aussi au canada, aux USA, et en Europe qui ont d'ailleurs déclaré l'alerte. La grippe porcine est une infection virale hautement contagieuse des porcs due à un orthomyxovirus: Le virus influenza porcin (SIV), avec le type : A et souvent le sous-type H1N1 ou H3N2. Les virus de la grippe humaine et celui du porc ont une origine commune, et des échanges entre les deux espèces s’effectuent régulièrement. La directrice générale de l'OMS dit que: "le virus a un potentiel pandémique! et la situation est imprévisible!". La nouvelle mutation donne au virus de la grippe porcine le pouvoir virulent homme-homme. Un éventuelle vaccin est possible dans les prochains jours.

Les articles qui figurent dans ce blog son écris par moi-même. «Copier-Coller» le contenu de ce blog sur autres sites internet sans mon consentement est un vol! vendredi 7 janvier 2000

Cours LA PYELONEPHRITE AIGUE

Liens sponsorisés

LA PYÉLONÉPHRITE AIGUË

I-DÉFINITION :

La pyélonéphrite aiguë "PNA" est une infection sévère du haut appareil, caractérisée par une inflammation de la cavité pyélocalicielle et du parenchyme rénal.

L'atteinte est dans ⅔ des cas unilatérale et le plus souvent droite. Elle est quasi-constamment associée à une atteinte basse mais d'expression variable. Elle touche la ♀ plus que l'♂.

Il existe 2 formes de PNA

1) La PNA primitive: Où l'infection est directe (donc secondaire à une septicémie.)

2) La PNA secondaire: Soit à un obstacle, soit à une maladie urologique, soit à un terrain particulier (diabète.)

II-PATHOGÈNIE :

A-La voie d'invasion: Est urinaire ascendante ou hématogène.

B-Le déclenchement: Suppose

-Une septicémie avec porte d'entrée. -Une infection urinaire préexistante.

-Un reflux d'urines infectées. -Un obstacle.

-Une grossesse. -Un diabète.

Noter que certaines PNA n'ont pas de cause évidente.
C-Le germe causal:

  • Escherichia coli (80% des cas.) • Protéus (10% des cas.)

  • Staphylocoque, Entérobactere (7% des cas.) • Klebsiella (3% des cas.)

III-DIAGNOSTIC CLINIQUE :

n Syndrome infectieux, de début généralement brutal (mais pouvant être insidieux)avec

1-Fièvre > 39° avec frissons.

2-Lombalgie uni ou bilatérale, siégeant à l'angle costo-vertébral (réalisant à l'extrême une colique néphrétique mais pouvant

manquer chez l'enfant, le diabétique et l'éthylique chronique.)
3-Parfois altération de l'état général.

o Troubles mictionnels, à type de
1-Dysurie. 2-Pollakiurie.
3-Brûlure mictionnelle. 4-Douleurs sus-pubiennes.
5-Urines troubles, purulentes, peu abondantes avec parfois hématurie macroscopique.
6-Giordano (+) avec endolorissement (douleur importante.)
7-Empattement du flan

Le tableau peut être pauvre, avec un syndrome infectieux isolé, sans signes lombaires ni urinaires.

Il existe parfois une IR avec

8-Oligurie

9-Contact lombaire (+) (1 ou 2 gros reins.)

L'examen sera systématiquement complété par la recherche de la porte d'entrée(infection ORL, pulmonaire, cutanée "anthrax,
furoncle", infection gynécologique "utérus gravidique" et présence d'une sonde à demeure chez le vieillard et l'alité.)
L'interrogatoire recherche

-Les antécédents d'infection urinaire à répétition non-traitée ou mal-traitée.

-
La notion de colique néphrétique.

-
La présence d'un obstacle connu (syndrome de la jonction.)

-Les explorations antérieures (cystoscopie ou hystérographie chez la ♀.)

-Le terrain (diabète.)

IV-DIAGNOSTIC PARACLINIQUE : A-BIOCHIMIE:

1-ECBU: Retrouve

  1. Une pyurie franche. 2. Une bactériurie > 105 B/ml.

  2. Parfois de petits caillots sanguins, une hématurie microscopique, voir hématurie franche (oriente vers les voies excrétrices.)

  3. La nature du germe. 5. La sensibilité du germe aux antibiotiques.

  1. Dosage de la protéinurie: Retrouve une protéinurie modérée, < size="+1">(si > 1g/24hrs, signe l'atteinte glomérulaire associée.)

  2. FNS: Retrouve une hyperleucocytose.

  3. VS: Accélérée.

  4. Hémoculture: Positive en cas de septicémie.

  5. Bilan rénal: Peut être normal ou retrouver
    1) Une hyperurémie sans élévation de la créatinine (hyperprotéolyse secondaire au syndrome infectieux sévère.)
    2) Rarement, une IR, sauf en cas de septicémie grave ou à point de départ urinaire.

B-IMAGERIE:

  1. Téléthorax: Systématique, recherche une pneumopathie.

  2. ASP:
    1-Précise la taille des reins. 2-Révèle les calculs radio-opaques.

3. Echographie:

  1. Précise la taille des reins. 2. La dilatation pyélo-calicielle.

  2. Recherche les calculs. 4. La présence d'abcès rénal ou péri-rénal.

  3. L'hypertrophie prostatique.

    1. UIV: Révèle
      1-Précise la taille des reins.

    2. 2-Révèle l'hypotonie des cavités calicielles. 3-L'aspect bombé des fonds caliciels.
      4-Le retard de sécrétion du produit de contraste. 5-Les anomalies focales(nécrose, abcès.)
      6-Les causes (obstacle, calcul, adénome prostatique, RVU, nécrose papillaire chez le diabétique, valve postérieur chez l'enfant.)
  1. Scintigraphie au Gallium 27: Le débit sanguin révèle un pic de fixation retardé.

  2. TDM: Révèle

  1. La topographie exacte des calices.

  2. Les lésions infectieuses nodulaires, triangulaires ou les micro-abcès.

  3. La réaction inflammatoire péri-rénale et péritonéale.

  4. Les séquelles à distance.

  5. L'évolution vers la pyélonéphrite chronique "PNC".

V-ÉVOLUTION – PRONOSTIC : A-La PNA primitive ou PNA simple: En règle de bon pronostic. Sous traitement, la fièvre cède, la bactériurie disparaît et la fonction rénale se normalise. B-La PNA secondaire ou PNA compliquée™ Les formes graves: Avec

  1. Chez l'enfant, présence d'un RVU ou d'une malformation.

  2. Chez l'adulte, présence d'un syndrome de jonction.

  3. Chez le vieillard, diminution de l'immunité.

™ Les formes septicémiques:
1-A point de départ urinaire, ex: sonde à demeure, exploration endoscopique, grossesse.
2-A point de départ cutané, ex: furoncle, anthrax, pyodermite grave.
3-A point de départ ORL, ex: otite, angine.

™ La forme diabétique: L'infection urinaire est caractérisée par une nécrose papillaire avec desquamation, colique

néphrétique, hématurie macroscopique et oligurie. ™ La pyonéphrose: Caractérisée par une pyurie franche, abdomen douloureux et gros rein. ™ Le phlegmon péri-néphrétique: Associe un syndrome infectieux avec lombalgies et contracture du flanc. ™ L'IRA: Evolution ultime avec élévation de l'urémie, de la créatininémie et de la kaliémie, menaçant le pronostic vital.

VI-TRAITEMENT : n Antibiothérapie, précoce et forte. Schéma et indication:

-
En cas de PNA simple

1- β lactamine, type Ampicilline, 4 à 8 g/jr. Si résistance, Bactrim® ou C3G type Claforan, 2 à 3 g/jr. En dernier recours, Quinolones de 2e génération. En IM ou IV puis relais oral pendant 2 semaines.

-
En cas de PNA compliquée avec obstacle

1- Bithérapie de β lactamine + Aminoside ou β lactamine + Céphalosporine. En IM ou IV pendant 3 semaines (1 semaines après l'apyrexie.) Si rechute, refaire la même association pendant 6 semaines.

o Lever l'obstacle, en cas d'obstacle

Schéma et indication: 1-Si lithiase ou adénome prostatique, chirurgie. 2-Si RVU, correction. 3-Si phlegmon péri-néphrétique, drainage chirurgical. 4-Si pyonéphrose, néphrectomie. 5-La PNA gravidique survient en règle tardivement, vers le 6e mois, souvent à droite avec une expression clinique le plus

souvent typique et un risque fœtal élevé (prématurité, hypotrophie, mortalité périnatal.) Ce risque est d'autant plus élevé que l'infection survient prés du terme. Tous les antibiotiques sont contre-indiqués chez la ♀ enceinte, à l'exception de l'Amoxicilline et l'acide clavulanique (Augmentin®.)

0 comments :

Laisser un commentaire

Vous aimez, vous n'aimez pas ! Votre avis? Un point de vu? Une correction ou un ajout. Une contribution ou une proposition.. Vous êtes les bienvenus à vous exprimer librement. Vous avez à votre portée des simleys ;) Pour revenir à la page principale: cliquez ici: http://mehdi-mehdy.blogspot.com

Blog Du Chalet ;-) Headlines !

Blog Du Chalet & Des Chalistes ;-)

Derniers Commentaires