Pages

Bienvenue au Blog du Chalet - Espace des étudiants en médecine -
News Algerie-Chalet: Juillet: Changement de la date du week-end en Algérie du Jeudi-Vendredi au Vendredi-Samedi prévu à partir du 14 août prochain. (18 Mai): Les programmes des contrôles vient d’être établie pour la 4eme année de la faculté de médecine de Constantine, qui va faire : un control de Neuro le 18 juin, un contrôle de Pneumo le 28 juin, et un contrôle d’Infectieux le 4 juillet. | La grève des hospitalo-universitaires s'est soldée ce 16 mai officiellement après un accord avec le 1er ministre Ahmed Ouyahia. le déroulement des contrôles est en cours d'études mais en aucun cas l'année ne sera prolongée comme annoncée ces derniers jours. (Debut Mai): Des rumeurs circulent que la grève des facultés de médecine en Algérie qui dure depuis avril, et qui consiste à ne pas faire les contrôles et les examens va être terminée le 17 mai 2009 prochain. (Avril): La grève sur les contrôles continue jusqu'au 13 Mai 2009 avant qu'ils ne prennent une nouvelle décision. (Mars): C'est le début des vacances du printemps et exactement le 21 mars. On dirait que tout est bien calculé. A noter une grève ambigüe le 21-22-23 mars aux hôpitaux qui risque de se renouveler chaque 3 premiers jours des semaines prochaines et qui concernera que les examens et non pas les études. (Fevrier): Tout à l'air de bien marcher, surtout apres avoir passé plusieurs examens et l'annualtion de la greve presumée.(Decembre): Apres les vancances du Aid Al-Adha qui ont pris une semaine, voilà une greve des medecins universitaires qui va prolonger l'incativité d'une autre semaine, jusqu'aux vacances d'hivers! (Novembre): Lors du dernier concours de résidanat et les examens des autres années, la direction a utilisé un appareil de brouillage du champ des téléphones portables.
Medecine News: (Octobre 2011): L'Afssaps révise la balance risque-bénéfice des médicaments de la famille du métoclopramide; Désormais: L'usage du Primpéran est déconseillé chez les moins de 18 ans. (Octobre 2010): Google surveille la progression de la « grippe A » par la mesure de la tendance des recherches effectuer sur son moteur de recherche ; selon Google, plus les gens sont malades, plus ils cherchent à s'informer sur le WEB, et ce, en utilisant des mots-clés bien spécifiques, le résultat de surveillance de la grippe chez Google est disponible sur cette adresse: http://www.google.org/flutrends/intl/fr/. (25 juin 2009): L’Agence européenne du médicament (EMEA), a décidé que L’opiacé dextropropoxyphène (DXP), retrouvé dans le médicament Di-Antalvic ® en association avec le paracétamol pour le traitement symptomatique des affections douloureuses d'intensité modérée à intense, sera bientôt interdit et progressivement retiré du marché européen! Et pour cause sa haute toxicité. En effet la dose thérapeutique est très proche de la dose toxique ce qui a engendré beaucoup d’accidents mortels et de suicides. (11 juin 2009): L’OMS déclare la grippe A(H1N1) ou anciennement "grippe porcine" comme une pandémie! c'est le niveau 6 maximal. (Avril): l'OMS déclare l'urgence devant la multiplication des cas de grippe procine au Mexique qui a était ravagé: 20 personnes sont déjà mortes et prés de 1000 personnes sont sous la surveillance. Plusieurs cas suspects se multiplient aussi au canada, aux USA, et en Europe qui ont d'ailleurs déclaré l'alerte. La grippe porcine est une infection virale hautement contagieuse des porcs due à un orthomyxovirus: Le virus influenza porcin (SIV), avec le type : A et souvent le sous-type H1N1 ou H3N2. Les virus de la grippe humaine et celui du porc ont une origine commune, et des échanges entre les deux espèces s’effectuent régulièrement. La directrice générale de l'OMS dit que: "le virus a un potentiel pandémique! et la situation est imprévisible!". La nouvelle mutation donne au virus de la grippe porcine le pouvoir virulent homme-homme. Un éventuelle vaccin est possible dans les prochains jours.

Les articles qui figurent dans ce blog son écris par moi-même. «Copier-Coller» le contenu de ce blog sur autres sites internet sans mon consentement est un vol! vendredi 21 décembre 2012

Fin du Monde et Sacrifice Humain - Le top 10 !

Liens sponsorisés

La Fin Du Monde, le sujet qui a suscité beaucoup d’intérêt et qui déchainé les passions de millions de gens à travers tous les pays du monde mérite un clin d’œil !! En réalité, la Fin Du Monde de chacun de nous commence le moment de sa mort, et la mort de quelqu'un était jadis - ou l'est toujours dans certaines populations isolées - était un moyen pour éviter la Fin Du Monde de tout le peuple...

Nous allons découvrir dans cet article comment nos ancêtres se débrouillaient pour éviter l'apocalypse... Facile: en tuant leurs semblables d'une façon plus ou moins artistique...

Voici le top 10.. jetez un coup notamment sur la façon des Mayas, puisque nous sommes le 21 décembre 2012 aujourd'hui.

L'humanité a toujours eu un caractère semi-violent comme force motrice. Au fil des années, les gens ont été obsédés par trouver les meilleures façons de dispenser les adversaires ainsi que gagner des conflits, mais pas toute la violence humaine existe uniquement à des fins belligérantes. Le sacrifice humain est connu pour avoir été un élément fondamental de nombreuses "civilisations" historiques  pour une grande variété de raisons. Bien que la plupart des sacrifices humains ont été réalisés pour le bien de la religion, leur cruauté ne semble guère être saine.

Attention: certaines de ces formes de sacrifice sont carrément cruel, donc si vous n'êtes pas intéressés à en apprendre tous les petits détails, s'éloigner tant que vous pouvez... (comme ils disent).

Sans plus tarder, voici quelques-unes des formes les plus bizarres de Sacrifice Humain qui aient jamais été mises en pratique par l'humanité:

10 - Enterré vif !

Enterrés vif !

Au début de la civilisation pharaonique, les pharaons, une fois décédés étaient enterrés avec leurs nombreux serviteurs (qui étaient peut-être encore en vie au moment de l'enterrement). Cela a été fait en conformité avec la croyance qu'ils pourraient servir leur souverain dans l'au-delà. Preuves trouvées par certains archéologues laisse penser que les serviteurs qui devaient être enterrés avec leur chef étaient drogués. Surement que les potions qu'ils ont prises leur avait ôté tout bon sens le fait qu'ils marchaient à la mort et entraient dans leurs tombeaux avec leurs propres pieds.


9 - Dons et décapitation

Don et décapitation
Chaque année, au Dahomey (aujourd'hui le Ghana) en Afrique de l'Ouest, il y avait une grande fête qui a impliqué l'échange de cadeaux entre les dirigeants et, accessoirement, de grandes quantités de sacrifice humain.

Beaucoup d'esclaves de la région ont été tués à cette époque, ainsi que des prisonniers de guerre et des criminels, pour honorer les rois défunts du Dahomey. Les victimes étaient généralement sacrifiés par décapitation. La décapitation était utilisée tant lors de ces événements que le nom de la cérémonie (Xwetanu) se traduit littéralement par «Le business annuel des têtes».

8 - Les voyous avec mouchoirs

Les voyous avec mouchoirs

Les «thuggees» - ou comme nous dirions aujourd'hui, «voyous» - étaient un groupe de fanatiques religieux en Inde qui étaient tristement célèbres pour leurs assassinats rituels réalisés au nom de la déesse hindoue Kali. Ces tueurs voyageaient en groupe dans toute l'Inde pour des centaines d'années, exercice leurs rituels afin de plaire à leur déesse s'il vous plaît.

Dans une tentative pour trouver des victimes pour leurs sacrifices, les Thugs se joignaient à des groupes de voyageurs, gagnaient leur confiance avant de les surprendre dans la nuit en les étranglant avec un mouchoir ou un nœud. Les corps seraient alors dépouillés de leurs biens de valeur, et enterrés.


7 - Saut de la foi ? ou bien Les Mayas les poussaient ?



Saut de la foi ? ou bien Les Mayas les poussaient ?
Les Mayas ont tenu une forte croyance en une puissance divine, dont ils pensaient qu'elle se cachait dans les gouffres de calcaire profonds (ou «cenotes», comme ils les appelait). Ils croyaient ceux-ci soient portails qui conduisaient au monde souterrain jetterait leur propre peuple dans ceci. Selon leurs croyances, ceux qui sont jetés dans le cénote ne mouraient pas. Bien sûr, ils n'ont jamais été revus non plus.


Les récentes découvertes de restes humains dans ces sites raconte une histoire différente de ce que les Mayas auraient dû nous le faire croire. Squelettes fracturées de jeunes et moins jeunes gens de cette époque ne dessine pas un portrait de victimes enchantés.



6 - Au nom de l'Architecture

Au nom de l'Architecture

Bien que le sacrifice humain était habituellement réalisé pour les divinités ancestrales au début des civilisations chinoises, il y avait d'autres motifs pour de telles offrandes. Une variation présumée dans le sacrifice humain était dans le but de renforcer une structure ou d'un bâtiment.

Un des exemples les plus célèbres de cette pratique était le sacrifice du prince de la couronne Ts'ai après avoir été pris dans une bataille qui a ruiné son royaume. Il a été sacrifié dans le but de renforcer un barrage.




5 - Brûlés vifs par les druides

Brûlés vifs par les druides
Il y a beaucoup de références romaines à la pratique intensive du sacrifice humain par les druides celtes. César lui-même a expliqué que les esclaves et les personnes à charge de haut rang Gaulois seraient habituellement brûlés vifs, avec le corps de leur défunt maître.

D'autres types de sacrifices incluaient la pendaison, pour le dieu Esus, et les noyades pour Teutatès. Mais la forme la plus connue du sacrifice prétendument pratiquée par les druides était la méthode Wicker Man. Une grande effigie sous la forme d'un homme, fait de bâtons est érigée, et les vivants y sont placés à l'intérieur de celui-ci. La structure serait ensuite mise en feu, ainsi que toutes les personnes détenues à l'intérieur.


4 - Garçons en pleure écorchés vifs

Garçons en pleure écorchés vifs
Les Aztèques sont plutôt célèbres pour les nombreux rites sacrificiels ils ont réalisé à l'apogée de leur civilisation. L'un des rituels les plus célèbres concernait le retrait du cœur d'une personne vivante, en l'honneur du grand dieu soleil Huitzilopochtli. Cependant, il y avait aussi plusieurs autres types de sacrifices effectués par les Aztèques, comme les offrandes faites à Tlaloc, Xipe Totec et la "Terre-Mère" Teteoinnan.

Le sacrifice pour Tlaloc nécessitait des garçons qui pleurent pour ensuite être rituellement assassinés; L'offrande humaine apportée au dieu Xipe Totec étaient liés à un poteau et tirée de flèches, avant d'être dépecés par un prêtre. L'offre à la Terre-Mère Teteoinnan généralement nécessitait de la peau de sexe féminin.


3 - Étranglement des veuves à Fidji

Étranglement des veuves à Fidji

A la minute même qu'une femme devenue veuve à Fidji, elle était destinée à être étranglée à mort.

Cette pratique était fondée sur la conviction que le mari défunt doit être enterré avec sa femme. Dans le cas des grands chefs, leurs morts conduisait simultanément à l'asphyxie de toutes ces Lalai Wátina (petites femmes). Ces femmes sont ensuite appelée Thotho (Moquette de sa tombe).

Pour rendre les choses encore pire, c'était habituellement le devoir du frère de la femme de s'acquitter de la tâche, ou du moins la superviser. Peut-être que "l'honneur" de mener à bien une telle tâche était assez pour réconforter le frère du fait qu'il est entrain de tuer sa propre sœur.

2 - Suicide d'honneur au Japon - Harakiri


Suicide d'honneur au Japon - Harakiri

Au Japon, un rituel connu sous le nom de Seppuku était pratiqué depuis longtemps, et a été considéré comme l'un des éléments les plus importants de la "Bushido", alias La Voie du Guerrier. Il s'agissait d'un rituel semi-suicidaire dans lequel le guerrier a besoin de se couper. Le rituel est réalisé pour une variété de raisons - telles que la perte de l'honneur. En commettant le Seppuku cela servira comme moyen de restauration de l'honneur de la lignée familiale.

À l'avance (quand un seppuku est envisagé), le samouraï serait baigné et habillé alors solennellement de robes blanches. Il est nourri avec son repas préféré, et son instrument (souvent un couteau spécial ou une épée courte) serait placé sur une plaque devant lui. Le guerrier aura alors préparé son Poème de la Mort. Une fois que ses actes définitifs ont été conclus, il ouvrait sa robe, prenait le couteau, et s'éventrait lui-même. Un kaishakunin (une autre personne, le deuxième choix) serait alors là pour mettre fin à sa vie avec un coup précis - appelé «kaishaku» - dirigé droit sur le cou.


1 - Le sacrifice des enfants à Carthage

Le sacrifice des enfants à Carthage
Selon les divers comptes de la civilisation phénicienne et carthaginoise, les gens de ces groupes religieux sacrifiaient des enfants !

Ce fut apparemment le sacrifice le plus extrême qui pourrait être effectuée à l'époque, et était donc le meilleur moyen de protéger l'ensemble de la communauté. Les zones sacrificielles des Phéniciens étaient connus comme «tophet» (le lieu de torréfaction) et les sacrifices eux-mêmes ont été dénommés «mulk» (ou «roi») des offrandes.

Selon le récit de Diodore de Sicile des Carthaginois:

«Il y avait dans leur ville une statue en bronze de Cronos étendant ses mains, paumes vers le ciel et inclinées vers le sol, de sorte que chacun des enfants lorsqu'il est placé sur celui-ci roula et tomba dans une sorte de fosse béante remplie de feu."

Ouch.

0 comments :

Laisser un commentaire

Vous aimez, vous n'aimez pas ! Votre avis? Un point de vu? Une correction ou un ajout. Une contribution ou une proposition.. Vous êtes les bienvenus à vous exprimer librement. Vous avez à votre portée des simleys ;) Pour revenir à la page principale: cliquez ici: http://mehdi-mehdy.blogspot.com

Blog Du Chalet ;-) Headlines !

Blog Du Chalet & Des Chalistes ;-)

Derniers Commentaires